LE MIXAGE PHOSPHÉNIQUE
EN PÉDAGOGIE

Nouvelle version avec illustrations tout en couleur revues pour ce livre version PDF.

Réf. : L02_pdf
Le mixage phosphénique en pédagogie, développement de la mémoire par le mélange des pensées aux phosphènes. Pour commander cliquez sur la flêche


Développement de la mémoire et de l’intelligence par le mélange des pensées avec les phosphènes.

Le phosphène est la tache multicolore qui persiste en obscurité pendant trois minutes, après fixation d’une source lumineuse durant une trentaine de secondes.
Le Mixage phosphénique consiste à conserver, pendant ce phosphène, une image mentale visuelle ou auditive. Par exemple, un enfant, un étudiant ou un adulte qui veut retenir une leçon ou des données, se les représentera mentalement durant la présence du phosphène. Celui-ci canalise l’attention vers la pensée choisie ; cette amélioration de l’attention persiste entre les séances.

De plus, il se produit entre la pensée et le phosphène un phénomène comparable à une combinaison chimique, de telle sorte que d’une part, la pensée devient plus dense, ce qui l’aide à se graver dans la mémoire et d’autre part, il y a un dégagement d’énergie qui augmente le nombre des associations d’idées, par conséquent l’intelligence, et excite la curiosité intellectuelle et l’esprit d’initiative.

LE MIXAGE PHOSPHÉNIQUE TRANSFORME L’ÉNERGIE LUMINEUSE EN ÉNERGIE MENTALE

Sur des enfants d’une dizaine d’années, l’amélioration des résultats scolaires est souvent visible après un mois, à raison de dix minutes d’exercices matin et soir seulement.

Des enfants complètement dyslexiques lisent normalement en trois mois et deviennent même meilleurs que la moyenne de leur âge.

La pratique du Phosphénisme agit aussi sur le caractère ; c’est ainsi que dans des familles où les enfants se disputaient continuellement, vient à régner la bonne entente.

L’action du Mixage phosphénique sur le sommeil est remarquable ; beaucoup d’insomnies ont été guéries par cette pratique; les rêves deviennent plus colorés et plus conscients. Les personnes âgées y puisent un rajeunissement cérébral.

L’effet sur la vue est très favorable, sous la réserve évidemment que soient respectées les normes d’éclairage que nous indiquons, normes établies déjà par quarante années d’expériences sur des milliers de cas.

TABLE DES MATIÈRES (extrait)

PREMIER COURS

Apprendre à observer le phosphène.

Chapitre I

LE MATÉRIEL NÉCESSAIRE.
I Choix de la source lumineuse.
II Ce qu’il ne faut pas faire.
III Distance de la lampe.
IV Choix du réflecteur.

Chapitre II

LA FIXATION DU REGARD SUR LA
SOURCE LUMINEUSE.
I Contrôle de la distance correcte.
II L’indispensable cillement.
III Ôter lunettes et verres de contact.
IV Durée de fixation.
V Le cycle cérébral de trois quarts d’heure.
VI Action sur la vue de la fixation de la source lumineuse.
1/ Innocuité pour l’œil.
2/ Réactions d’adaptation.
3/ Actions thérapeutiques.
a) sur l’iris.
b) gain d’acuité visuel.
c) amélioration de la myopie.
d) sur le système endocrinien.
e) sur le sommeil.
f) pour toute maladie.
4/ Troubles de la vue que ne modifie pas la pratique du Phosphénisme.
a) cataracte
b) corps flottants
c) conjonctivite
d) dyschromatopsie (daltonisme)
5/ Seule contre-indication partielle : le glaucome.
VII Fixation du soleil : précautions.
1/ Entraînement préalable avec une lampe.
2/ Bien boire avant.
3/ Ôter lunettes et verres de contact.
4/ Fixation par périodes de deux secondes.
5/ Pensée simultanée.
6/ Position des mains.
7/ Signes d’alarme en cas d’abus.
Caractéristiques du post-phosphène solaire.
Remarque sur l’hygiène de la boisson en général.
VIII Position pour l’observation de l’acouphène physiologique.

Chapitre III

DESCRIPTION DES PHOSPHÈNES.
I Les phosphènes que nous n’utilisons pas.
1/ Phosphènes par compression.
2/ Phosphènes par drogues hallucinogènes.
3/ Phosphènes par courants électriques temporaux.
4/ Phosphènes par excitation mécanique du lobe occipital.
II Les phosphènes que nous utilisons.
A. LE POST-PHOSPHÈNE.
a/ Ses couleurs.
1° Phase de gris laiteux.
2° Phase verte.
3° Phase rouge.
4° Phase bleue.
5° Lueur diffuse.
b/ Ses formes.
c/ Sa position dans l’espace.
d/ Ses glissements.
e/ Ses anomalies.
1° Absence totale.
2° Unilatéralité.
3° Absence de phase du noyau.
4° Absence limitée de la lueur diffuse.
B. LE CO-PHOSPHÈNE.
1 / Description.
2 / Symétrie dans l’ordre des couleurs entre le co- et le post-phosphène.
3 / Ils obéissent à la loi du « Tout ou Rien ».
4 / Différences secondaires entre co et post-phosphènes.
C. LE SUPERPHOSPHÈNE.
D. LE CHAOS VISUEL.
E. PHOSPHÈNES PAR REFLETS DU SOLEIL SUR L’EAU.
F. EXPÉRIENCES PRÉLIMINAIRES.

Chapitre IV

HYPOTHÈSES SUR LES SACCADES DE COULEURS DANS LES CO- ET POST-PHOSPHÈNES.

DEUXIÈME COURS

Chapitre V

LES BASES DU MIXAGE PHOSPHÉNIQUE.
I Mixage avec l’image mentale visuelle.
II Mixage du phosphène avec l’image mentale auditive.
III Mixage dans le phosphène des images mentales visuelles et auditives associées.
IV Mixage dans le phosphène d’images mentales cénesthésiques et kinesthésiques.
V Mixage dans le superphosphène.
VI Mixage dans le co-phosphène provoqué par une lampe.
VII Mixage dans l’acouphène physiologique.

TROISIÈME COURS

Chapitre VI

DIVERSES EXPÉRIENCES TRÈS CONVAINCANTES.
I Action sur le sommeil.
II Concentration sur un détail du phosphène.
III Mixage du souvenir d’un rêve dans le phosphène.
IV Concentration sur un détail de l’acouphène.
V Projection du phosphène sur le texte à apprendre.
VI Mixage avec le soleil.
VII Absence de limitation à la durée et au nombre de séances.

Chapitre VII

HYPOTHÈSES ET COMPARAISONS
QUI EXPLIQUENT LES EFFETS DU MIXAGE.

I Le phosphène, un vrai plâtre.
II La pensée, germe de cristallisation dans le phosphène, solution mère.
III Formation de sel phosphénique.
IV Explication neurologique de la persistance des effets entre les séances.
V Faiblesse de la théorie classique sur l’origine des phosphènes.
VI Simulation de l’augmentation de l’énergie cérébrale par le mixage.

Chapitre VIII

EFFETS DU MIXAGE PHOSPHÉNIQUE APRÈS QUELQUES MOIS DE PRATIQUE.

I Rappel de l’action sur l’attention, la mémoire et l’abondance de l’idéation.
II Action sur la sociabilité.
III Effet sur l’esprit d’initiative.
IV Action sur la persévérance.
V Action sur l’intelligence.
VI Action sur la curiosité intellectuelle.
VII Action sur l’animation de la pensée.
VIII Amplification des effets de la suggestion.
IX Action sur les alcooliques et les drogués.
X Action sur les épileptiques.
XI Plus grande joie de vivre.
CONCLUSION : Amélioration de la réussite dans tous les domaines de la vie.

QUATRIÈME COURS

Chapitre IX

VARIANTES D’APPLICATION DU MIXAGE PHOSPHÉNIQUE SUIVANT LA MATIÈRE À APPRENDRE

I Comment apprendre un long texte par cœur.
II Pour une leçon de géographie.
III Comment apprendre un long chapitre d’histoire.
IV Le mixage en cascade pour augmenter l’idéation au cours d’une dissertation ou d’une narration.
V Effets du Mixage phosphénique sur le calcul.
VI Pour résoudre un problème de mathématiques.
VII Correction de la dyslexie par le Phosphénisme.
VIII Correction de la dysorthorgraphie par le Phosphénisme.
IX Action du phosphène sur la récitation à haute voix.
X Utilisation du phosphène pour apprendre une langue étrangère avec le bon accent.
XI Correction des défauts de prononciation.
XIV Pour la conduite en auto et le permis de conduire.
XV Mémorisation par l’éidétique inverse et l’éidétique direct.
XVI Phosphènes par diapositives.
XVII Le Phosphénisme pour bébés.
XVIII Application du Phosphénisme aux cas de retard mental.
XIX Dans la délinquance juvénile.
XX Résultats obtenus.
Conclusion : Nécessité d’introduire le Phosphénisme à l’école.

CINQUIÈME COURS

Chapitre X

ÉTRANGETÉ DES MOUVEMENTS DES PHOSPHÈNES.

I Précisions sur les mouvements de glissements du phosphène.
II Analogie entre certains déplacements des phosphènes et ceux de charges électrostatiques.
III Influence des mouvements des yeux sur les mouvements du phosphène.
IV Phosphènes par l’humeur vitrée ?
V Influence de la rapidité des mouvements de tête latéraux sur les mouvements des phosphènes.
VI Influence sur le phosphène de la combinaison
des mouvements latéraux de la tête et des yeux.
VII Faits confirmant l’amalgame des rythmes des liquides visqueux dans leur influence sur les mouvements des phosphènes.
VIII Influence du balancement antéro-postérieur sur le phosphène.
IX Lenteur des réactions phosphéniques.
X Influence des rotations de derviches sur les mouvements des phosphènes.
XI Balancement des phosphènes consécutifs aux balancements de la source lumineuse.
XII Les balancements du phosphène consécutifs aux balancements de tête.
XIII Les balancements du phosphène sous l’effet d’une irritation du champ visuel.
XIV Tremblements du phosphène.
XV La chute du phosphène.
XVI Rotation du phosphène et cinéma intérieur.
XVII Mouvements spontanés du co-phosphène.

RÉSUMÉ ET CONCLUSION

DES MOUVEMENTS DU PHOSPHÈNE.

CONCLUSION :
Phosphénisme et sélection naturelle.
L’originalité des êtres.

ADDENDA

Production expérimentale des prodiges solaires.

Mixage Phosphénique en pédagogie

Réf. : L02_pdf

Développement de la mémoire et de la concentration grâce aux phosphènes. Pour commander cliquez sur le livre

Note de l’Éditeur :
Le Mixage Phosphénique consiste à mêler une pensée au phosphène.
Il se produit alors entre la pensée et le phosphène un dégagement d'énergie, ce qui rend la pensée plus nette et la “ grave ” donc mieux dans la mémoire.
Le Mixage Phosphénique transforme l'énergie lumineuse en énergie mentale.

C'est le livre de base dans lequel le Docteur LEFEBURE explique ce qu'est un phosphène et les diverses applications que l'on peut en faire sur le plan pédagogique et celui du développement individuel. Il précise l'utilisation des phosphènes en fonction des matières scolaires, mais aussi dans la vie de tous les jours.

Avis du lecteur :
Docteur Daniel GEOFFROY (chercheur en neurosciences) : Un livre indispensable pour bien comprendre les différentes façons d'obtenir les phosphènes. Les conseils médicaux sont également très importants, car ils permettent d'éviter des erreurs de pratique.

Therese De Laboulaye (Professeur de lettres - ‎Education Nationale) : Un ouvrage très utile pour les étudiants, pour ceux qui veulent se remettre à niveau, apprendre une langue étrangère… Grâce au mixage phosphénique, ma fille aînée a pu rattraper son retard scolaire selon une courbe d’apprentissage parfaite et les résultats se sont maintenus par la suite.

Armelle O. : Étant parent d’élèves, j’ai pu aider mes enfants à pallier leurs problèmes de concentration et de mémorisation.

• Pour laisser votre commentaire, utilisez le formulaire contact et déposez-le dans : Vos questions éventuelles.