DU MOULIN À PRIÈRE
À LA DYNAMO SPIRITUELLE

ou la machine à faire monter KOUNDALINI Tome I


Nouvelle version avec illustrations tout en couleur revues pour ce livre version PDF.

Réf. : L07_pdf
Koundalini, du moulin à prière à la dynamo spirituelle, volume 1 Pour commander cliquez sur la flêche


Koundalini force de l’univers - force de la pensée rythmée.

Koundalini est-elle la plus profonde et la plus mystérieuse des forces de l’univers, la plus puissante, la plus terrible ? Seuls quelques grands initiés qui se cachent dans l’immensité de l’Asie possèdent-ils la technique de son éveil et de son maniement, très dangereux pour les autres ? Existe-t-il réellement des gourous qui attendent patiemment les élèves assez évolués pour recevoir leurs enseignements que la majorité de l’humanité n’est pas encore digne de connaître ?

NON répond le Dr. Francis LEFEBURE. Ce qui est dangereux, ce sont les procédés qui n’ont rien à voir avec ce qui agit effectivement sur cet éveil de Koundalini, mais qui sont mêlés par routine, et manque de discernement aux éléments nécessaires et suffisants pour provoquer son éveil.

Par comparaison, il en a été de même pour l’immunothérapie préventive, laquelle sous une forme rudimentaire existait en Afrique, avant l’arrivée des Européens : il existait des tribus dites « d’hommes Serpent » qui se montraient dans les foires pour prouver qu’ils pouvaient se faire mordre par des serpents venimeux sans en mourir. Le procédé était « un secret initiatique ». Il consistait à couvrir le corps de multiples scarifications sur lesquelles on appliquait un mélange d’ingrédients, dont des têtes de serpent écrasées. Ces populations ne savaient pas que seulement le venin du serpent était utile pour une mithridatisation, (immunisation progressive), ce qui rendait la méthode douloureuse et dangereuse.

De même, lorsqu’on a compris ce qu’est cette force dont l’éveil est le but du yoga, on réalise que KOUNDALINI EST UNE CHOSE TRÈS SIMPLE, TRÈS BÉNÉFIQUE, SANS DANGER, FACILE À PROVOQUER, contrairement aux dogmes périmés dus à des interprétations occidentales hâtives.

Lorsqu’on a élagué toutes les pratiques inutiles pour éveiller cette force, il reste alors un PRINCIPE applicable de bien des façons différentes, mais parmi lesquelles celle qui s’est montrée la plus rapidement efficace est la « Machine à faire monter Koundalini », le Gyrascope. Le Dr. Lefebure précise comment chacun peut se construire cet appareil, qu permet de PROVOQUER L’ÉVEIL DE KOUNDALINI EN UNE OU DEUX SEMAINES À RAISON D’UNE HEURE D’UTILISATION PAR JOUR.

En ce court laps de temps, la puissance de cet éveil est en général suffisante pour que se produisent les effets classiques de la montée de cette force, ressentie dans la colonne vertébrale, provoquant une illumination lorsqu’elle atteint la tête, engendrant une foule d’expériences spirituelles curieuses et réconfortantes, de telle sorte que l’expérimentateur ne peut plus douter que c’est « le vrai » Koundalini qu’il a en lui. Le résultat est absolument convaincant. Le sujet est libre alors d’arrêter là son entraînement, ou de pousser plus loin son développement avec cet appareil.

Il est évident que cette affirmation va provoquer au début de vives controverses dans tous les milieux qui s’intéressent au Yoga, à la Théosophie, à l’Hindouisme. Mais, cette fois-ci, il n’y aura pas de quartier : c’est l’une ou l’autre des deux conceptions qui l’emportera définitivement et totalement, assez rapidement : « Koundalini, force difficile à réveiller, et dangereuse » ou « Koundalini, force qu’il est très simple de réveiller, très bénéfique et sans aucun danger ». Le débat est ouvert.

Dr F. LEFEBURE

TABLE DES MATIÈRES (petit extrait)

INTRODUCTION
I - Difficulté de manifester la lumière intérieure.
II -Remarques linguistiques.
III - Études actuelles sur Koundalini.
A/ « Kundalini, l’énergie des profondeurs ».
B/ Kundalini, l’énergie évolutrice en l’homme.
C/ Kundalini par Muktananda.
D/ Le yoga de la Kundalini.
E/ Pour conclure la documentation sur Koundalini.

Chapitre I
RAPPEL DE CE QU’EST LE SYNCHROSCOPE.
A/ Gerbes de phosphènes.
B/ Des milliers de Bouddhas.

Chapitre II
LA ROTATION DES PHOSPHÈNES AU SYNCHROSCOPE.

Chapitre III
LES PULSATIONS DU PHOSPHÈNE PAR L’ALPHALUM.

Chapitre IV
LES ROTATIONS ALTERNATIVES DES PHOSPHÈNES NÉGATIFS À L’ALPHALUM.

Chapitre V
DE LA ROTATION ALTERNÉE DU CO-PHOSPHÈNE NÉGATIF À LA ROTATION MENTALE ALTERNÉE.

Chapitre VI
LE GYRASCOPE OU LA MACHINE À FAIRE MONTER KOUNDALINI.
- Après douze heures d’incubation, le tourbillon de Koundalini.
- Point de départ de Koundalini.
- Premiers effets de cette Méditation Gyroscopique.
- La montée de Koundalini par la colonne vertébrale ou Koundalini de deuxième ordre.
- Sensation d’ascension de Koundalini par la colonne vertébrale et excitation du système sympathique.

- Effets sur la sexualité.
- Sublimation de la sexualité.
- Le point de départ du Koundalini sexuel.
- Koundalini et réincarnation.

Chapitre VII
LA MAGNÉTOFLUIDODYNAMIQUE MENTALE OU DYNAMO SPIRITUELLE.

Chapitre VIII

PERFECTIONNEMENTS DU GYRASCOPE.

Chapitre IX

ÉTUDE DU GYRASCOPE PAR LE PHOSPHÉNISME.
Utilisation de la rétrogression du post-phosphène pour provoquer l’aspect tourbillonnaire de Koundalini.

Chapitre X

PERFECTIONNEMENTS DE LA MÉDITATION.

Chapitre XI

VARIANTES DU GYRASCOPE ET ASSOCIATION AVEC DIVERS MATÉRIELS.

Chapitre XII
DU MOULIN À PRIÈRE DES TIBÉTAINS AUX MAGNÉTOS COSMIQUES ET À LA MÉDITATION GYROSCOPIQUE.

koundalini, moilin à prière

Réf. : L07_pdf

Moulin à prière et koundalini Pour commander cliquez sur le livre

Note de l’Éditeur :
Koundalini (qui s’écrit avec un “ o ” en français) est une énergie qui donne l'impression de monter à l'intérieur de la colonne vertébrale ou à l’intérieur du corps quand elle ne prend pas d’autres formes.

Cette énergie se traduit par la sensation d'un liquide qui monte du périnée jusqu'au sommet de la tête. Lorsque l'énergie parvient au sommet de la tête, elle provoque des phénomènes d'illumination et l'ouverture des chacras. L'ouverture des chacras entraîne avec elle les pouvoirs qui y sont associés : la clairvoyance, les facultés de dédoublement,…

Dans ce premier tome, le Docteur LEFEBURE explique comment on peut se construire un gyrascope, ou machine à faire monter sa koundalini, avec une roue de vélo et un jeu de miroirs, ce qui permet de déclencher les premières expériences.

À tout moment le pratiquant est libre d'aller plus loin ou d’arrêter les exercices ce qui, à ce stade, interrompt la poursuite des expériences. Les pratiquants obtiennent de très bons résultats dans la mesure où ils suivent scrupuleusement les indications fournies par le Docteur LEFEBURE. Voir la rubrique “ TÉMOIGNAGES ”.

Avis du lecteur :
Docteur Daniel GEOFFROY (chercheur en neurosciences) : Avec ce livre le Dr Lefebure a placé l'étude de Koundalini à un très haut niveau ; on est bien loin de ce qu'on a l'habitude de lire dans les livres de Yoga, qui, comparés à ce livre, font plus office de catéchisme et de manuel de philosophie orientale que de livres techniques sur le sujet.

Jean Jacques FOURNIER (Maître de Yoga) : Après avoir réussi l'expérience en suivant les directives de ce livre – je tiens à préciser que je pratique d'autres yogas - j'ai pu constater l'authenticité de cette méthode dont l'approche reste très scientifique, ce qui n'est peut-être pas plus mal pour notre mode de culture.

• Pour laisser votre commentaire, utilisez le formulaire contact et déposez-le dans : Vos questions éventuelles.