LE MIXAGE PHOSPHÉNIQUE
EN PÉDAGOGIE

Développement de la mémoire et de l’intelligence
par le mélange des pensées avec les phosphènes.




Durée de l’animation une fois chargée : 2 minutes 20
Pour relancer l’animation faire « Rafraîchir » la page.
sur MAC : Commande (pomme) + R
sur PC : Ctrl + R
LE PHOSPHÈNE PÉDAGOGIQUE.
1re partie.

Dans l’animation la durée des différentes phases (couleurs) du phosphène a été réduite pour ne pas alourdir inutilement le téléchargement de l’animation.

COMMENT FAIRE UN PHOSPHÈNE ?

On obtient un phosphène en fixant pendant environ 20 secondes une ampoule blanche de type « lumière du jour », placée à deux ou trois mètres de distance. Ces courtes fixations ne fatiguent nullement la vue et constituent, au contraire, une excellente gymnastique oculaire. En obscurité, le phosphène se présente sous la forme d’une tache de couleurs changeantes, qui persiste durant trois minutes.

Contre-indications.

Les couleurs du phosphène.

Après l’extinction de la lampe phosphénique :
- courte phase verte
- durant 1 minute du jaune entouré d’un liseré rouge
- durant la minute suivante la couleur dominante du phosphène est rouge/rose
- 3e minute le phosphène est bleu

Note : le phosphène qui sert en pédagogie peut durer suivant les personnes entre 3 et 4 minutes et il peut être sujet à de brèves éclipses.

DÉFINITION : Les phosphènes sont toutes les sensations lumineuses subjectives (définition du dictionnaire LITTRÉ). Ils correspondent à ce que les ophtalmologistes appellent images de persistance rétinienne, images de rémanence, ou post-images.

GÉNÉRALITÉS : Les phosphènes sont une excellente méthode d’analyse de toute action sur le cerveau. Ils permettent de déterminer, d’une manière certaine, ce qui est favorable ou défavorable au bon fonctionnement du cerveau et à l’individu en général.

Lorsque l’on associe les phosphènes à n’importe quel exercice traditionnel ou à n’importe quel exercice moderne de développement personnel, nous multiplions les effets dans des proportions considérables. De cette manière, nous obtenons le développement de la mémoire, de l’attention, de l’intelligence, de l’esprit d’initiative et de la créativité, ce qui en fait un merveilleux outil pédagogique.

Les phosphènes constituent un véritable accélérateur des processus mentaux. Ils nous permettent d’avoir une action directe sur notre propre pensée, sur son contenu, sa qualité, son organisation, donc d’optimiser le rendement de la réflexion et de tout travail intellectuel.

Les phosphènes ont été à l’origine de toutes les découvertes du Docteur LEFEBURE.

Les phosphènes sont notamment constitués de mouvements et de rythmes. Or, mouvements et rythmes forment la définition même de l’énergie. Cette énergie correspond aux rythmes cérébraux. Les phosphènes sont le reflet amplifié de notre fonctionnement cérébral. Ils nous montrent très exactement comment fonctionne notre cerveau, le travail rythmique de ses deux hémisphères. L’attention, la mémoire, la réflexion sont fonction de la régularité de l’alternance cérébrale.

PRINCIPE DU MIXAGE PHOSPHÉNIQUE

Faire des phosphènes seuls ne développe rien, ou presque,
dans le domaine mental, seul le Mixage Phosphénique
épanouit l’ensemble des facultés cérébrales.
« Mixage » veut dire mélange.

Le Mixage Phosphénique consiste à mêler une pensée au phosphène

Ce mélange se fait dans le temps (en conservant une pensée précise choisie à l’avance pendant la présence du phosphène), ou en même temps dans le temps et dans l’espace (en localisant l’image mentale visuelle ou auditive à l’intérieur du phosphène). Cette deuxième façon d’opérer est plus efficace, mais plus difficile.

Pour obtenir de véritables résultats concernant le développement des capacités mentales, il faut associer les phosphènes à notre travail quotidien, à notre étude ou à notre thème de réflexion.

bt     SUIVANT

bt     RETOUR