ALTERNOPHONE

Témoignages sur l'Alternophone

Agnès
Grâce à l'Alternophone, j'ai pu prendre la bonne décision pour mon couple


Mme Paule
J'ai tardé à vous répondre mais je voulais pouvoir vous donner des résultats certains, relatifs aux progrès réalisés par mon fils, grâce à l'Alternophone.
Vous savez qu'auparavant, il ne pouvait dormir qu'avec des somnifères et que, déjà, Jacques n'avait plus besoin de calmants pour la nuit ; que de plus, il n'était plus sujet à ces fou-rires, sans motifs apparents. Je puis ajouter qu'il ne bégaie presque plus. Il y a là une grosse amélioration.


Mme Gislaine
Je suis en possession de l'Alternophone depuis le 29 juin. Celui-ci me donne entière satisfaction, son usage régulier est très favorable, je le trouve même indispensable pour nous.
Mon mari, quoiqu'ayant en ce moment un surcroît de travail cérébral, a plus de lucidité et de décision pour toutes les affaires.

D'autre part, ayant les intestins fragiles à la suite d'une opération, il ressent, dès qu'il est sous l'appareil, un courant froid qui se répand petit à petit dans les intestins pour ensuite remonter jusqu'au plexus solaire. Il en résulte une sensation de mieux-être et la sensation de lourdeur ressentie à l'état habituel disparaît pour un temps de l'ordre d'une journée.

Notre fils, atteint de dépression depuis quelques mois, obtient une réelle amélioration : grande détente, plus d'équilibre et de mémoire. Après une séance, il a lu une page d'italien sans attention spéciale. Il s'est rendu compte qu'il la savait et pouvait la réciter. Nous sommes absolument surpris et enchantés de ces résultats.

Pour moi également, j'ai non seulement une amélioration mentale (malgré les soucis que me cause la santé de notre fils) mais je suis calme, équilibrée, avec aussi plus de force physique.


M. François L. S.
En ce qui concerne cet appareil, je tiens à vous dire tout le bien que son utilisation régulière m'a procuré. En l'espace d'un mois, je puis affirmer que ma capacité de travail a été au moins doublée et ce, grâce au repos profond que j'en retire à chaque séance…


Pascal B.
L'Alternophone a pris une place prépondérante dans ma pratique quotidienne dans le domaine pédagogique, notamment pour l'obtention de mon examen dans la branche du transport. J'ai d'abord commencé par étudier avec les phosphènes et les résultats ne se sont pas fait attendre. Par la suite, pour varier, j'ai utilisé l'Alternophone et j'ai pu constater que la lecture d'un texte, sa compréhension et l'attention que j'y portais, en étaient grandement facilitées. J'ai arrêté de travailler avec l'Alternophone pendant environ deux à trois semaines et j'ai senti que mon travail était de moins bonne qualité. Je l'ai donc repris pour aller au bout de mes études.

À présent, là où il m'est le plus utile, c'est durant mes temps de repos. Il m'aide en effet à me détendre et à récupérer avec une rapidité étonnante.


M. Maurice C.
Cela va faire 1 mois que je suis en possession de mon Alternophone. Aussi, je vous écris pour vous mettre au courant des effets qu'a eu sur moi l'emploi de l'appareil.

D'une façon constante, nous constatons l'obtention d'une relaxation plus parfaite que d'habitude.
Pour l'étude des leçons, j'ai constaté qu'il était plus facile de lire et de comprendre un cours après avoir fait une séance d'1/4 d'heure d'alternophonie. La mémoire est également améliorée.

Au point de vue social, je suis beaucoup plus à l'aise en société qu'auparavant. Enfin, au point de vue moral, outre un certain optimisime, je constate une grande facilité à conserver constante en mon esprit, une idée-but et de plus, je lutte avec succès contre toute idée morbide.


Mme Sophie
Cela fait 3 semaines que nous nous servons de « l'alternophone » en famille et nous en sommes très satisfaits.

Tous, nous ressentons une très grande clarté d'esprit et une baisse très nette de la tension nerveuse. Nos deux fils, qui ne s'entendaient pas toujours, sont devenus les meilleurs amis du monde. Moi-même, je suis beaucoup moins irritable ; j'ai retrouvé un sommeil normal alors que depuis des mois, ce n'était que cauchemars, voire hallucinations…


Pascal BR.
Pendant la période des révisions, j'étais malade. D'ordinaire, l'esprit, dans cet état, est embrumé. La réflexion y est difficile. En utilisant l'alternophone, cela m'a permis, durant plusieurs heures d'affilée, de travailler l'esprit clair.

Après les examens, je n'étais qu'à moitié satisfait de mon travail, pensant tout de même que la fatigue découlant de ma maladie ne m'avait pas permis d'être à mon maximum. Lors des résultats, je fus surpris d'avoir de très bonnes notes.

Autre exemple. Lors d'autres révisions, au mois de mai, où le soleil a brillé abondamment, mes copains vinrent fréquemment me débaucher. Ils furent surpris de me voir assidu au travail, refusant de flâner par un si beau temps.

En effet, je devenais capable de travailler longtemps sans en avoir l'impression et de plus, en étant toujours productif. D'ordinaire, il est bien connu qu'au bout d'une à deux heures de suite, la réflexion devient moins bonne. Par la pratique des exercices phosphéniques, le travail peut, tout en étant plus productif, se faire sur une durée plus longue.

Ce qui est plus étonnant, c'est que le travail est d'ordinaire fastidieux. Je le fais maintenant avec plaisir, plus rapidement, tout en restant bien centré sur le sujet alors qu'auparavant, j'étais toujours dispersé.

Le bénéfice que je tire de tous ces exercices phosphéniques est grand, si grand qu'il a permis de donner un nouveau sens à ma vie, une nouvelle direction. J'ai l'impression d'être comme une nymphe qui voit sa propre métamorphose.

Je ne remercierai jamais assez le Docteur LEFEBURE d'avoir pu, ainsi, transformer ma vie à un point qu'il est difficilement imaginable.


Mme G.
Dans le domaine spirituel : étant sous l'appareil depuis une demi-heure environ, j'ai récité une prière. J'ai eu une sensation encore jamais ressentie : il me semblait être hors de moi-même et hors du temps ; cette prière s'élevait très légère. Je me sentis si pleinement en communication avec Dieu que je récitai cette prière une seconde fois pour prolonger cet état.
Dans le domaine matériel, j'ai trouvé la solution de beaucoup de difficultés. Je vais essayer de visualiser des réalisations spirituelles et psychiques. Visualiser ce que l'on veut devenir peut, dans ces conditions, aider beaucoup à y parvenir.
L'Alternophone étant réglé à la cadence rapide avec musique, j'eus, au début, une sensation de somnolence légère au cours de laquelle je me vis gravir un escalier très large et très haut, construit en pierre grise. J'étais également vêtue de gris. Cet escalier ne faisait corps avec aucun édifice. À peu près à mi-hauteur, cet escalier prit l'aspect de la lumière astrale, ainsi que moi-même. Je continuais à monter avec une grande légèreté. La musique s'étant arrêtée, je n'entendais plus que la cadence très rapide de l'Alternophone. Immédiatement, j'eus la sensation de tourner très très vite, un peu comme les derviches tourneurs.


Marcel C.
Il ne se passe pas un moment sans que je ne parle de votre Alternophone. De temps en temps, j'ai quelques personnes qui viennent se l'appliquer et les résultats sont positifs. Par exemple, un Docteur en Loi, professeur à l'Université de Caracas et gradué en Diplomatie, pratiquant le Hatha Yoga depuis plusieurs années, est venu l'expérimenter et après quinze minutes seulement, a ressenti des améliorations dans ses états anémiques. Le jour suivant, il est venu m'expliquer que dans la nuit, il a eu un phénomène, unique pour lui et involontaire, de dédoublement tellement conscient qu'il en a été surpris et même très inquiet car malgré ses études, il ignorait totalement ce qu'était le dédoublement. J'ai dû le rassurer…


Anonyme
J'ai acheté au mois d'octobre le livre Épanouissement cérébral par audition alternative MP3 et j'ai commencé le mixage acouphénique. J'ai écouté régulièrement certaines pistes (en fonction de ce que je voulais améliorer dans ma personnalité) et j'avoue que cela m’apporte plus d’assurance et de confiance en moi. Je suis plus pertinente dans mes propos et je me sens plus zen. (Je pense que ce n'est que le début de mon travail avec vous.)


Romain E.
J'ai vécu une expérience extraordinaire un après-midi où j'ai mis l'une des pistes de Synchrophonie pour ma sieste et j'ai senti que je quittais mon corps. Chose étrange, plus je prenais de la hauteur, plus je sentais un vent me chatouiller comme si j’étais vraiment dans l'espace sans protection. Ensuite le vol m’a amené vers une voix qui m'appelait (Dieu ?) selon mon constat, et j'ai eu une longue discussion sur la vie, puis il m’a montré une sorte de tourbillon.