PÉDAGOGIE
Témoignages sur la pédagogie

M° Laerte – Belo Horizonte (MG) Brasil
Formé en droit depuis 5 ans, j’ai eu énormément de difficultés à passer l’examen de sélection de l’Ordre des Avocats du Brésil (OAB). Cet examen est extrêmement rigoureux et sans ce diplôme je ne peux exercer la profession d’Avocat.
Très démotivé et mon auto estime dans les talons suite aux diverses tentatives pendant des années qui se sont révélées à chaque fois un échec. Adenilton Silva, représentant du Phosphénisme au Brésil (MG) m’a initié au Mixage Phosphénique en Pédagogie à seulement 25 jours de l’examen. J’ai tenté le tout pour le tout ! Je me suis mis à étudier avec les Phosphènes…
Le résultat : j’ai été reçu parmi les 12% approuvés.
Un grand merci au Phosphénisme, au Dr. Lefebure et à tous ceux qui œuvrent pour la diffusion de cette méthode extraordinaire que je recommande à tous.


Christophe
Je pratique le mixage phosphénique pour réviser mes cours à la fac et je les retiens facilement !! Cela me donne donc satisfaction !!!.


Nicolas
Cette pratique avec la lumière ma permis de réussir mes examens à la S N C F. A ce jour je suis conducteur de train comme je le souhaitais.


Mlle Delphine E.
Je viens de réussir le concours d’attaché territorial de conservation du patrimoine (fonction publique territoriale, catégorie A), pour lequel il n’y avait qu’une trentaine de places… et grâce au Phosphénisme, j’en fais partie !
Je suis convaincue que l’utilisation des phosphènes m’a permis d’apprendre et de mémoriser parfaitement un grand nombre de connaissances, d’acquérir un enthousiasme et un moral d’acier, et de développer mon intuition (j’ai spontanément révisé avec insistance les thèmes qui sont tombés lors du concours et la nuit précédant les épreuves, ce sont précisément les sujets auxquels j’ai rêvé que j’ai eu à traiter)… Alors merci de diffuser aujourd’hui les découvertes du Dr Lefebure, que j’essaie moi-même de faire connaître autour de moi !
Avec toute ma reconnaissance pour tout ce que m’ont apporté cette année la lampe et l’Alternophone dans la préparation d’un concours difficile que j’ai réussi.


Gaelle C. - FRANCE - 97 LA RÉUNION
Résultat obtenu sur mon fils par le Mixage Phosphénique en Pédagogie.
Mon fils est en CE1 et a 8 ans. Courant février la situation s’est beaucoup détériorée à l’école. Jusqu’à présent ses résultats étaient bons avec cependant une tendance à la rêverie en classe et pas toujours très content d’aller à l’école. C’est un enfant hypersensible, assez timide par moments, fort caractère, qui s’intéresse à énormément de choses et qui peut passer des heures à étudier un domaine qui retient son attention. Il a commencé à rêver de plus en plus en classe, et à dire qu’il était très fatigué, son attention baissait de plus en plus. Il demandait même à pouvoir se reposer en classe. Il y a eu un grand clash avec sa maîtresse avant les vacances de mars. J’ai donc été convoquée par le directeur. Je voyais déjà la maîtresse régulièrement pour le suivi de son travail scolaire. Avec son père nous avions même envisagé de le déscolariser. Il a été décidé que notre fils verrait la psychologue scolaire afin de lui faire des tests de capacités. J’ai donc décidé de trouver une méthode afin de favoriser ses capacités d’attention et de concentration. Voilà comment j’ai trouvé le phosphénisme sur internet. Pendant une dizaine de jours lors de ses vacances scolaires j’ai fait du phosphénisme avec mon fils. Il travaillait 15 mn environ et ce 3 fois par jour. Les premiers résultats ont été constatés sur sa capacité d’écoute, que ce soit à l’école ou dans la vie de tous les jours, des actes de la vie à savoir beaucoup plus réceptif lorsque je lui demande de venir à table, de débarrasser ses couverts, de ranger ses affaires etc. Celà se passe dans le calme, il y a beaucoup moins d’objections de sa part. Pour sa timidité, il y a eu aussi un net progrès, je l’ai senti plus en confiance.

Pour la dictée qui lui posait beaucoup de problèmes, j’utilise la technique, visualisation d’un ou deux mots, phosphène en lui demandant de penser à ce qu’il vient de lire, écriture du mot les yeux fermés. Nous avons de bons résultats, il n’a plus d’appréhension et les deux dernières notes ont été de 8/10.

Pour les maths il lit l’exercice, il fait un phosphène en pensant à l’exercice, puis il fait l’exercice. Quand il s’agit d’un problème de math je vois que les idées lui viennent rapidement. Dernièrement pour les soustractions ou il avait tendance à compter sur ses doigts, les résultats lui sont venus naturellement. Pour l’anecdote il m’a dit « trop facile maman ».

Pour la lecture, il fait un phosphène, il attend un peu ou se met sous une lumière pour éclairer le texte afin qu’il ne soit pas dérangé par le phosphène. La lecture est beaucoup plus rapide, c’est indéniable, très bonne élocution, avec un rythme et de l’intonation. Il vit son texte.

Pour l’école, il ne me dit plus qu’il ne veut pas y aller, il m’a même dit qu’il était content d’y aller et que cela se passait bien avec sa maîtresse. Soulagement!! Il reste un peu rêveur mais nettement moins, pas de problème de comportement d’après sa maîtresse. Il ne se plaint plus de fatigue.
Merci pour cette méthode.


Sonia
J’ai repris la révision de mes cours pour un examen prochain. Je révise bien évidemment sous phosphènes, et c’est indéniable que je mémorise plus facilement. J’ai hâte que la rentrée scolaire arrive pour retrouver mes enfants et leur transmettre cette phosphéno-pédagogie. C’est un outil formidable !


Franck
Mon amie a fait pratiquer à son fils Hugo, qui a 10 ans. Cela a donné beaucoup de résultats. C’est impressionnant. Au début de l’année, il n’avait pas une belle écriture (toute tremblotante, de travers, etc.) Au fur et à mesure de l’année, son écriture s’est complètement transformée. Il a maintenant une très belle écriture (bien régulière, droite, les lettres sont bien reliées, etc. ) Et surtout, il est devenu le 1er élève de sa classe. Les enfants sont vraiment très réceptifs au Phosphénisme.


Franck
Mon frère, qui est policier (gardien de la paix exactement), a décidé de faire une formation au sein de la police afin de pouvoir évoluer dans son travail. Comme il avait arrêté ses études il y a longtemps, il craignait un peu de devoir se remettre à étudier et de ne pas avoir le niveau nécessaire pour réussir les examens qu’il voulait passer. J’ai donc profité de cette occasion pour lui faire découvrir le phosphénisme, car il ne savait pas du tout ce que c’était. Il y a plus d’un an et demi, je lui avais offert un coffret de phosphénisme, pour le travail avec le mixage phosphénique. Et bien, il y a quelque temps, j’ai eu l’heureuse surprise qu’il m’appelle pour me remercier de lui avoir fait connaitre le phosphénisme. Il pense que c’est grâce à cette méthode qu’il a obtenu de bons résultats à son examen et que le Phosphénisme l’a beaucoup aidé pour la mémorisation et aussi pour la confiance en soi. Il a bien visualisé sous phosphènes de réussir ses examens et d’être confiant et calme lors des examens. Et cela a très bien marché, il a en effet passé tous ses examens avec confiance et assurance et a eu son examen avec de bons résultats.


Patrick
Le Phosphénisme est vraiment fabuleux dans le domaine des études. Je l’ai utilisé ainsi avec beaucoup de succès. C’est un peu comme si on trichait, mais ici, on a le droit. Les cours apparaissent véritablement devant les yeux durant les examens. C’est un vrai régal d’apprendre sous phosphène. Personnellement, je projette le phosphène sur mes cours ainsi que c’est expliqué dans le Mixage en Pédagogie.


Quentin D.
PHOSPHÈNES ET ÉTUDES.
Je suis en dernière année d’étude d’ingénierie informatique. En pleine période de partiels, il me reste une épreuve, qui me causait difficulté. Elle demande de la réflexion, mais aussi beaucoup de données à apprendre par cœur. Il me reste peu de temps… pourquoi ne pas utiliser le phosphénsisme ?
J’utilise le procédé suivant avec la Pocket Lamp :
- Fixation de la lampe pour avoir le phosphène
- Lire le cours à travers le phosphène, avec attention.
- Une fois le phopshène terminé, je refixe la lampe, mais pendant le temps de fixation je repense à ce que je viens de lire (du mieux que je peux…)
- Je continue ma lecture à travers le phosphène…
- Une fois que j’ai tout revu, je recommence, soit avec tout, soit sur des parties « sensibles » du cours.
J’ai mémorisé relativement vite. De plus, les associations d’idées se faisant clairement et le cours était plutôt bien rentré et compris.
À l’examen, meilleure note de la classe. Alors que je ne l’ai pas énormément travaillé au final…
Le phosphénisme fait gagner beaucoup de temps, et agit de façon positive sur les capacités intellectuelles et l’attention. L’utiliser pour les études ne peut être, à mon sens, que bénéfique, du moment que c’est pratiqué correctement. Je suis sûr que nombre d’étudiants dits « mauvais », « médiocres »… pourraient bien nous surprendre si on leur mettait les bons outils entre les mains… !


Pierre D.
Voici ce que j’ai pu observer sur moi-même, sur mes enfants et sur quelques personnes de mon entourage après plus de 2 ans d’utilisation de la méthode.

- pour les périodes d’apprentissage scolaire (primaire et secondaire) :
Permet une meilleure concentration, et aide à la mémorisation.
En canalisant l’énergie, réduit les tendances naturelles à la dispersion, et apporte la concentration nécessaire à l’étude et à la compréhension et facilite la fixation de ce qui doit être mémorisé par projection mentale de ce qui doit être retenu dans le phosphène.
Permet de réduire l’échec scolaire et de redonner aux enfants perturbés ou stressés les mêmes chances que leurs camarades.
En particulier, l’utilisation simultanée du phosphène, de la lecture/récitation à haute voix associée à l’écriture manuscrite permet de fixer définitivement les problèmes d’orthographe.

- pour le cycle supérieur et les concours :
Permet d’emmagasiner de grandes quantités de connaissances, en utilisant tout particulièrement la mémoire visuelle.
L’utilisation des phosphènes est tout à fait indiquée pour emmagasiner les masses de connaissances très importantes demandées dans les grandes écoles (mathématique, physique, chimie), en médecine, biologie et sciences de la terre.

- pour les mouvements complexes de gymnastique (danse, acrobatie) et la résolution des problèmes de coordination du corps ainsi que la dyslexie :
Associer un mouvement au phosphène (mémorisation cénesthésique) permet de le réaliser sans blocage et de le mémoriser.

- dans les métiers de la création et de l’inventivité :
La projection de problèmes ou d’idées dans un phosphène permet d’obtenir rapidement un fourmillement d’idées très propice à la création et à l’inventivité.
Ces fonctions n’intéressent pas uniquement les artistes, créateurs et inventeurs mais aussi toute personne qui a besoin de trouver des idées (demandeurs d’emploi, cadres en entreprise, ingénieurs etc. face à des problèmes à résoudre). Les phosphènes ont pour conséquence secondaire d’harmoniser la personnalité et de voir les choses de façon très positive. À ce titre, en faisant régulièrement des phosphènes, les personnes dont le comportement est agressif évoluent dans un sens très positif faisant ressortir le meilleur de leur personnalité.
On peut envisager leur utilisation dans les prisons, chez les drogués et les personnes à comportement dépressif.


Stéphane S.
PHOSPHÈNES ET RÉFLEXES.
J’ai remarqué qu’en pratiquant une séance de phosphènes quelques minutes avant de jouer à un jeu vidéo, je remportais plus facilement d’éclatantes victoires sur mes ennemis virtuels. Mes constatations portent sur deux jeux de combats ultra-rapides. Dans les deux cas, mes réflexes sont plus aiguisés, l’audace est décuplée (on tente des coups que l’on n’aurait jamais osé auparavant), la rapidité est accentuée et l’on improvise plus facilement dans l’action. L’adrénaline est maîtrisée et je me suis surpris à tenir de longs rounds de bataille intense sans fléchir ; de plus la compréhension du jeu est améliorée : sur des tableaux que je croyais explorés de fond en comble, j’ai trouvé de nouveaux recoins, de nouvelles stratégies, de nouvelles façons de manier telle ou telle arme…

Je ne pense pas que ce témoignage apporte grand chose à l’évolution de l’humanité, mais c’était simplement pour signaler qu’en ce qui concerne la rapidité et la précision, l’énergie phosphénique a une fois de plus accompli son office. Une ombre au tableau cependant : ces jeux n’ont maintenant plus d’intérêt, ils sont devenus presque trop faciles, je vais devoir m’en procurer d’autres !


M. Eloi G.
Je vous tiendrai au courant des effets observés suite à la pratique du Mixage Phosphénique et l’usage de l’alternophone. Veuillez noter toutefois que mon fils de 14 ans (en classe de troisième, et jusqu’à présent toujours parmi les 4 premiers de sa classe, et ce trimestre le premier) est très heureux et motivé par le Mixage Phosphénique pour l’étude de ses leçons.

À ce propos, la dernière remarque qu’il m’a faite est la suivante : « Depuis que j’étudie sous phosphènes, je n’arrive plus à oublier ce que j’apprends, je crains d’emmagasiner trop de choses dans ma mémoire et de manquer d’espace pour tout ce que j’aurai à étudier dans l’avenir ».
Bien entendu j’ai dû le rassurer concernant les énormes potentialités du cerveau humain et sur le fait qu’il pouvait mémoriser sans crainte tout ce qu’il désire.
Sincères salutations


Christophe
LES PROGRÈS DE CHRISTOPHE 15 ANS APRÈS 3 MOIS DE PRATIQUE DU MIXAGE PHOSPHÉNIQUE.
Cher Monsieur,
Mon fils Christophe est un enfant de 15 ans ayant depuis toujours de gros problèmes en orthographe. Il a une bonne mémoire. Il connaît convenablement ses règles de grammaire mais une fois devant sa feuille, plus rien !
Pendant 2 mois nous avons travaillé avec les phosphènes régulièrement 2 fois par semaine.
Effets au bout de 2 mois de pratique :
Meilleure mémorisation des mots étudiés sous phosphènes. Selon l’expression de Christophe « il les voyait écrits dans sa tête ». Là où il faisait habituellement une cinquantaine de fautes, il n’en faisait plus qu’une vingtaine.
Éveil intellectuel : plus grande rapidité de réflexion. Son élocution qui avait tendance à être « hachée » était devenue beaucoup plus fluide. Affirmation de la personnalité.
Son professeur de mathématiques lui a fait remarquer qu’il avait changé du tout au tout : bien meilleure participation en classe, un plus grand éveil, meilleure réflexion.
Technique utilisée pour une dictée de mots :
- Il fait un phosphène.
- Puis il pense au mot à mémoriser, ferme les yeux et revoit le mot en imagination.
- Puis il refait un phosphène, met le bandeau oculaire et écrit le mot (en obscurité) sans regarder sa feuille.
Comme vous le voyez, je m’efforce de suivre vos précieuses indications contenues dans votre livre L’ABC du Mixage Phosphénique.
Vraiment merci pour lui.
Marie C.


Jean R.
…j’ai pu constater que cette méthode simple m’a donné un équilibre très satisfaisant, a augmenté mes moyens tant physiques qu’intellectuels, a activé ma curiosité, m’a rendu les études plus faciles, tant du point de vue de l’effort que du point de vue de la compréhension. (…) Au bout de 2 à 3 semaines, les premiers effets se sont fait sentir sur la qualité du repos nocturne : fin des nuits agitées, sommeil réparateur, réveil ponctuel, etc.


M. Jean N. KW., Professeur de Mathématiques.
Je me rends compte au jour le jour de ce que le phosphénisme est très nécessaire, voire même indispensable à ma carrière de professeur de Mathématiques. Je crois que je suis sur la piste de ce que je cherche.


LE M.
Pour ce qui est des résultats scolaires du mixage, c’est une merveille. J’ai beaucoup avancé dans le domaine de la mémoire. Je me souviens d’une leçon que j’ai apprise il y a un mois, comme si je l’avais apprise il y a cinq minutes.


M Louis M.
Je m’en suis servi, comme vous me l’avez dit, pour un thème de partie d’échecs. J’ai constaté effectivement, que c’est beaucoup plus clair. On s’en aperçoit très bien en mêlant un thème pendant la présence des phosphènes. Il y a une différence effectivement : une plus grande clarté…


Michel C.
Je suis un garçon de 17 ans qui a correspondu avec vous l’automne dernier. Durant ce temps, j’ai pratiqué le Mixage Phosphénique et je me suis aperçu que beaucoup de choses allaient mieux pour moi, et en particulier mes études.


Jean-Philippe S.
J’ai pu remarquer les progrès que ce procédé m’a permis de réaliser, tant du point de vue scolaire (je suis en seconde) que dans la vie quotidienne.
Il y a quelque temps, j’ai passé une épreuve orale de français (Bac blanc) que j’ai préparée sous phosphènes : le résultat a dépassé mes espérances. En effet : à la simple lecture du texte concerné, le commentaire venait de lui-même sans que j’aie eu besoin de réfléchir.
J’ai aussi observé les effets que cela a produit sur mon sommeil : durant quelques années, j’ai souffert d’insomnies ; je me réveillais la nuit et je ne pouvais me rendormir qu’une ou deux heures plus tard. Depuis que je pratique le phosphénisme, je dors la nuit entière sans interruption !
Je dois aussi te dire que cette méthode a amélioré ma vue : à l’âge de 12 ans, j’ai été obligé de porter des lunettes. Je crois m’apercevoir actuellement d’une sensible amélioration.
Très amicalement et avec une grande reconnaissance.


Isabelle R., étudiante.
Le phosphénisme correspond tout-à-fait à ce que j’attendais. En effet, cette méthode de développement des facultés mentales, loin de rendre l’individu dépendant, lui permet d’éveiller ses possibilités, tout en le laissant libre dans le choix des exercices qui lui conviennent le mieux.
Le Phosphénisme a vraiment été, pour moi, la lumière qui m’a fait voir la vie sous un jour nouveau et m’a permis d’abandonner les futilités auxquelles je me livrais, pour m’ouvrir les yeux sur les véritables questions sur lesquelles les jeunes devraient s’interroger.
Du point de vue pédagogique, il m’a apporté une meilleure concentration dans mon travail, une meilleure mémoire, davantage d’idées et une plus grande facilité d’assimilation. De plus, il a éclairé mon esprit en y chassant les idées reçues et les absurdités de toutes sortes qui commençaient à s’y entremêler par la lecture de livres et de revues qui ne font qu’exploiter la naïveté et la crédulité des gens.


Mme Françoise B.
…, j’ai noté une meilleure régularisation du sommeil (disparition des insomnies) ainsi qu’une meilleure vitalité physique et psychique le matin ou en début de journée, après la pratique quotidienne du phosphénisme.
Mes rêves devenaient très colorés, très précis, relatant des situations vécues, avec une meilleure compréhension de la situation elle-même ou du comportement des personnes présentes dans le rêve.
J’ai aussi observé une meilleure mémorisation visuelle et auditive dans le domaine artistique, ce qui m’a beaucoup aidé dans mon métier et m’a permis d’aborder différents rôles avec un plus grand bagage artistique et créatif.
En ayant une plus grande résistance nerveuse, on a l’impression de se sentir au-dessus, ou plutôt hors de portée de certaines attaques psychologiques, et de faire preuve de plus de sociabilité vis-à-vis des gens qui travaillent avec vous. Finalement, en réagissant de cette manière, j’ai remarqué que les gens avaient davantage envie de travailler avec moi.


Mme Evelyne D., Professeur de français.
Dès la première séance, pour chacun de ces enfants ou de ces adolescents que j’ai pris en particulier, un changement énorme se produisait. Avec des mots très simples, je leur expliquais à quelle source ils allaient puiser pour se sortir de leurs difficultés scolaires, puis ils pratiquaient le mixage, pendant trois quarts d’heure. Et leurs visage avaient changé ! De renfrognés ou apeurés qu’ils étaient, ils devenaient vivants, l’expression se déliait, une étincelle d’intérêt s’était allumée au fond de leurs yeux. Les uns disaient « c’est super ! », les autres « c’est marrant » (et tant mieux si ce quelque chose les a amusés) mais tous, tous, avaient envie de recommencer. Et en repartant, ils me regardaient dans les yeux pour me dire au revoir !

Pour certains, les résultats étaient fulgurants. Au bout de la première séance, Aurélien mémorise les leçons de géographie d’un trimestre entier qu’il laissait de côté, faute de pouvoir les apprendre et faute aussi, bien sûr, de le vouloir. Il était venu me voir en catastrophe : la composition était pour le lendemain et j’ai fait avec lui quelque chose qui me semblait aberrant, commencer par un si gros travail avant même de s’être familiarisé avec le Mixage. Le surlendemain, l’instituteur éberlué lui rendait son devoir noté au maximum ! Deux jours plus tard, je lui expliquais le mécanisme de la division sous phosphènes ; et le lendemain, il avait 10/10 à sa dictée, chose qui ne lui était jamais arrivée !

Elise, rééduquée depuis deux ans et demi en orthophonie, a fait un énorme pas en avant avec 6 séances : au septième cours, elle est revenue, radieuse, brandissant son cahier de classe comportant l’appréciation de son institutrice : « Progrès spectaculaires en orthographe et en écriture. Encouragements ».

Chez les plus petits, les résultats sont encore plus rapides si l’on en juge par leurs dessins, immédiatement plus grands, plus détaillés et surtout plus colorés.
Chez les adolescents, les résultats sont plus progressifs. Il n’en demeure pas moins que les trois élèves promis au redoublement, pris en main à partir du début du troisième trimestre, sont finalement passés dans la classe supérieure. Quel espoir ! Le plus important est cette envie qu’ils ont soudain de se battre, de regarder en face leurs insuffisances, sans panique, sans découragement, sans révolte et d’avancer avec patience et ténacité.


P. B., étudiant.
Sur le plan scolaire, j’ai surtout remarqué, et mon entourage encore plus, que ma capacité de travail allait grandissante et que de plus, j’appréciais bien plus de faire des activités qui me faisaient fuir auparavant. En même temps, l’organisation, la mémorisation, la créativité se développaient, me permettant d’augmenter considérablement mon niveau d’étude.
Étant en première année de faculté (et ayant arrêté mes études pendant trois ans), mon départ fut difficile. Au premier semestre, j’atteignais tout juste la moyenne. Cette période coïncidait avec mon apprentissage du Phosphénisme. Quel plaisir, lors du second semestre, de voir mes notes s’améliorer considérablement, me permettant d’accéder en deuxième année, directement.
Face aux examens, mon appréhension avait totalement disparue. Je n’étais plus stressé mais confiant en mes capacités. Je ne me décourageais plus devant les sujets. Au contraire, ayant davantage d’associations d’idées, retenant beaucoup mieux mes cours, au point que j’avais l’impression de les avoir devant les yeux, j’en étais arrivé à être beaucoup plus volontaire, plus « positif », sachant que je réussirais toujours à trouver un moyen pour résoudre les problèmes. Étant de nature plutôt distraite pour ce qui ne me plaît pas, j’avais dès lors, au contraire, l’envie d’en savoir plus.

Le Phosphénisme m’a donc permis de résoudre bien des tracas scolaires. C’est donc un aspect très intéressant pour la vie d’un étudiant.


Mme Colette G.
Depuis plus de 15 ans, j’applique sur moi-même le Mixage Phosphénique. J’ai été si enthousiasmée par les résultats (excellente mémoire, self-contrôle, optimisme, sommeil paisible, tonus) que je l’ai enseigné très tôt à ma fille…


Mme Solange G., institutrice.
Satisfaite de la méthode du Docteur LEFEBURE, je tiens à remercier Mme G. Colette qui a enseigné le Phosphénisme à ma fille, élève du CE1. J’ai noté surtout une plus grande facilité à mémoriser ; son instabilité est en train de régresser. Les résultats scolaires sont meilleurs.


Françoise G.
Je vous donne des nouvelles de Sébastien (…). Il y a d’énormes progrès dans sa scolarité, sa maturité et surtout, il a confiance en lui-même. Il envisage maintenant d’aller jusqu’en 3e. Cette façon de voir plus loin est assez récente et s’explique par moins de difficultés à retenir, moins de temps pour les devoirs et les leçons.


Mme Chantal N.
J’ai constaté les bienfaits de cette méthode en différentes circonstances: Le soir, avant le coucher, une séance de mixage permet de s’endormir plus vite et surtout, d’être plus détendue. Le sommeil est plus réparateur, les rêves plus fréquents.

Dans le courant de la journée, la séance aide à se détendre après un effort mais aussi, après une contrariété ; il y a, sans aucun doute, une régularisation, une harmonisation des énergies.


Mlle Isabelle R., Professeur
Appliquant cette méthode lors des cours de rattrapage et ayant constaté de nettes améliorations dans les notes, je l’ai introduite en classe. Malgré les quelques réticences du moment, celles-ci furent très rapidement effacées par les encouragements de mes élèves. Leur avoir fait connaître le Phosphénisme est la plus belle chose que j’ai pu leur offrir.


Philippe G.
J’ai trois enfants qui pratiquent avec moi les exercices, Thomas trois ans, Sandrine six ans, Anaïs huit ans. La plus grande a de très bons résultats scolaires et s’intéresse à toutes les matières aussi bien celles qui pour moi étaient rébarbatives comme la grammaire et développe pour son travail beaucoup d’intuition et de précision. Elle a modifié son écriture dans le sens de l’épanouissement car elle est plus grande plus lisible et aussi plus belle. Elle est consciente du travail qu’elle fait avec les phosphènes et y prend plaisir. Je suis très heureux de laisser grande ouverte pour mes enfants la porte d’accès à leur monde intérieur et à l’intelligence qui m’a si cruellement manqué.


René G.
Depuis une semaine je travaillais sur un programme informatique sous ACCESS2 (deuxième programme réalisé) et je planchais sur une erreur sans la trouver, bien sûr. Au lieu de faire une petite pause je décidais de faire 10 minutes de Phosphénisme mais je précise sans intention particulière. Je me remets au micro et c’est extraordinaire !!! En trois minutes je trouve la solution de mon problème !!!… Merci les phosphènes !!


Patrick
Le phosphénisme est vraiment fabuleux dans le domaine des études. Je l’ai utilisé ainsi avec beaucoup de succès. C’est un peu comme si on trichait mais ici, on a le droit. Les cours apparaissent véritablement devant les yeux durant les examens.
C’est un vrai régal d’apprendre sous phosphène. Personnellement je projetais le phosphène sur mes cours ainsi que c’est expliqué dans le Mixage en Pédagogie.
Un ouvrage à posséder absolument.


Sonia
Je travaille le mixage phosphénique en pédagogie et la Synchrophonie avec mes 3 filles, (16 - 14 et 9 ans). La plus jeune a appris une récitation en 20 minutes et est capable de me la réciter à tout moment avec une superbe intonation depuis deux semaines sans la relire auparavant.
L’ainée apprend ses cours en se bouchant les oreilles (Mixage acouphénique) et en se les récitant à voix haute et constate qu’elle retient plus vite qu’avant.
Quant à la cadette qui a eu des soucis majeurs de santé, elle écoute sur son lecteur mp3 des pistes de Synchrophonie et je ressens chez elle une plus grande joie de vivre, une envie de communiquer grandissante, une meilleure intégration scolaire.
Enfin, bref, tout cela est très prometteur !


Lily
Je suis ravie des résultats, je prends des cours du soir pour être cadre et j’ai fait un de mes devoirs avec les phosphènes et j’ai eu 16/20. Voici les commentaires du prof : bonnes réponses, devoir solide. J’en ai fait un autre sans phosphène pour tester, j’ai eu 8/20.


Olabolza
Je relaterai les résultats encourageants sur l’écoute du CD Synchrophonie.
Je suis un stagiaire étranger qui suit une formation des inspecteurs des impôts. Au début, mes études ont pas mal marché, mais après 3 mois, le rythme du cours s’est accéléré. Par ailleurs, j’ai du mal à me concentrer, car disons que 60% du contenu de la formation n’aura aucune utilité à mon retour dans mon pays, ce qui me démotive grandement. Or, je dois quand même avoir une bonne moyenne générale pour valider ma formation. Alors il me vient l’idée d’essayer la méthode alternative. J’ai acheté le coffret Synchrophonie et je l’ai appliquée.
Résultats :
- après seulement une pratique de 3 jours, ma concentration s’est améliorée sensiblement,
- après une semaine, mon attention est soutenue, les matières démotivantes deviennent beaucoup plus attrayantes ! Je mémorise avec moins de difficulté ces matières !
- ce que je constate aussi, c’est que j’ai une plus grande endurance mentale quand j’étudie mes cours, je mémorise aisément,
- au niveau personnalité, je suis devenu plus calme et moins sensible, et surtout la fameuse initiative s’est accrue !!
Maintenant j’aborde avec joie ma formation.
Suite à ces résultats, je me suis lancé dans la pratique du Phosphénisme dans sa globalité, car le coté spirituel m’intéresse aussi énormément et je cherche aussi à accéder à des niveaux de conscience supérieurs.
Merci au Dr Lefebure, ainsi qu'à son héritier spirituel pour la diffusion du Phosphénisme !!


Francette V.
Je peux témoigner que cet exercice est absolument fabuleux… Je le faisais instinctivement ainsi que bien d’autres depuis mon plus jeune âge.

Quand j’ai rencontré le Dr Lefebure, j’ai compris pourquoi à l’école je pouvais être géniale sans efforts surtout en narration et je me souviens (comme si c’était hier) de l’épreuve de philo du bac Sciences Expérimentales.
Instinctivement j’avais choisi une place “ ensoleillée ” comme en toute circonstance d’ailleurs… Le sujet choisi “ peut-on assimiler l’homme à une machine ? ”. Très vite le plan s’est imposé clairement. Les associations d’idées provenant des cours et lectures ont fusé très précisément pour appuyer chaque développement du plan et l’idée qui emportait ma conclusion et qui a probablement réveillé l’attention de mon correcteur (qui m’a gratifiée d’un 17/20 avec un coefficient de 7) : L’homme ne peut pas être une machine… les cellules des valvules sigmoïdes de son cœur “ se mettent à battre “ toutes seules ! énigme qui préoccupe mes pensées encore aujourd’hui…

Cet exercice est d’une simplicité époustouflante ! Il n’y a qu’à laisser venir les idées (associations d’idées auxquelles l’intellect n’aurait pas pensé) qui vont étoffer magistralement comme par magie le thème mixé avec le phosphène “ comme si on pompait l’eau du puits de notre mémoire ”.
Cette action se fait sans efforts grâce “ au mélange (mixage) du thème choisi avec le phosphène et le Docteur Lefebure le premier Être merveilleux que j’ai eu la grâce de rencontrer sur mon chemin n’oubliait pas de nous mettre en garde : « si en amont vous n’avez pas travaillé à la qualité de l’alimentation de votre puits, si dans votre puits il n’y a que des graviers vous pourrez toujours pomper vous ne pomperez que ce que vous y aurez mis. »


William M.
Je suis très impressionné par ce que le Phosphénisme m'apporte à moi et à ma famille. Mon enfant apprend l'anglais à une vitesse qui me surprend alors qu'avant il me prenait tout un mois pour lui apprendre une phrase.


Philippe M. (Mexique)
Je pratique le Phosphénisme avec mes élèves SES du Lycée Paul Maupas dans la ville de Vire au Mexique depuis quelque temps maintenant. J'ai pu remarquer très rapidement que grâce à cette fabuleuse méthode, mes élèves, TOUS sans exception, réussissent leurs examens et devoirs avec facilité et succès.

Merci au Dr Lefebure pour cette incroyable découverte.


Aline A.
Le Phosphénisme est devenu une pratique extraordinaire indispensable au quotidien. Cette science a changé ma vie, et l'étudier en pédagogie est extraordinaire. À l’heure actuelle, j'aide depuis un peu plus d'un mois une jeune adolescente de 14 ans qui est très timide et qui ne s'exprime pratiquement pas. Les résultats commencent à se voir, plutôt à s'entendre… pour sa plus grande joie et l'émerveillement de ses parents.

Un grand merci au Docteur Lefebure et à Daniel Stiennon.


Myléne G. C.
Grâce à vous je peux aider mon fils et ainsi améliorer son apprentissage à l'école. J'ai découvert une méthode vraiment extraordinaire et j'envisage même de m'offrir la formation complète pour ce début d'année.



RETARD MENTAL - RÉÉDUCATION

Mme Michèle P., ancienne éducatrice.
Après avoir lu, avec beaucoup d’intérêt, le précieux ouvrage du Docteur Francis LEFEBURE : Le Mixage Phosphénique en Pédagogie, j’ai utilisé les éléments fournis pour initier mes enfants à la pratique du « MIXAGE PHOSPHENIQUE ». Les exercices d’application de ce mixage ont donné des résultats inespérés.
Avec une profonde gratitude, je remercie le Docteur LEFEBURE pour l’action bénéfique de ses techniques ont produite sur mes enfants. Dans le cas de retard mental, il a été constaté que la pratique du Phosphénisme augmente la sensibilité et rend le caractère plus sociable, plus ouvert. L’agressivité et l’irritabilité diminuent après plusieurs séances de mixage et c’est avec satisfaction que l’on remarque la persévérance et l’application que ces retardés portent à la pratique des exercices.
Sur les retardés mentaux, les balancements produisent un rajeunissement cérébral. L’énergie émise par le cerveau augmente. Les pensées sont ainsi mieux rythmées, facilitant ainsi les activités cérébrales.


Mme Marc G., kinésithérapeute diplômé d’Etat.
…Après lecture du Mixage Phosphénique, j’ai commencé à pratiquer le Phosphénisme et à en parler à ma clientèle. Je vais vous parler d’un résultat que je juge très positif : il s’agit d’un bébé de 8 mois qui, lorsqu’il m’a été adressé pour rééducation psycho-motrice, n’avait pas encore acquis la tenue de tête. Lors de ma première séance, j’ai fait un examen complet puis j’ai conseillé aux parents de lui faire faire des phosphènes au moyen d’une lampe de poche. Quelle ne fut pas ma surprise lors de la séance suivante (8 jours plus tard), lorsque je constatais que, non seulement la tenue de tête était presque complètement acquise mais déclenchait des réactions du tronc !
Les parents m’ont précisé que leur bébé réclamait la lampe sitôt qu’il était éveillé et s’endormait avec ! J’ai pu constater un réel développement psycho-moteur avec une telle facilité que ce bébé se métamorphose d’une façon vraiment inattendue !



ASPECTS PSYCHOLOGIQUES
STIMULATION MENTALE - DÉTENTE PHYSIQUE
CONFIANCE EN SOI - OPTIMISME - RÉSISTANCE PHYSIQUE

M. André M.
La vie est meilleure, je suis bien. Je constate que ces exercices sont merveilleux pour le mental. Ils me donnent du réflexe, de la mémoire, de la volonté équilibrée, de l’assurance et de la tranquillité.


Mr Edmond D.
Pour mes expériences de mixage, je ne puis que vous remercier de tous les bénéfices que j’en tire : pleine forme physique et mentale, aucune fatigue et optimisme incroyable.


Jean-Pierre P., ingénieur.
De par l’amélioration de la perception de son propre « moi », il est un fait certain qu’en cherchant à percevoir le « soi » des autres, la communication s’établit un peu mieux. Au fur et à mesure, on s’aperçoit qu’il devient possible de « sentir » l’autre et de le « décrire » très rapidement. D’aucuns appelleraient cela : amélioration de l’intuition.

Meilleure résistance physique :
Il me fallait déjà peu de temps de sommeil pour récupérer (5 à 6 heures par nuit), maintenant 3 à 5 heures par nuit suffisent pour tenir sans problème. Ma résistance nerveuse s’étant améliorée, il m’est possible de soutenir plus longtemps un stress important, même s’il est mélangé à un effort physique intense. Ma résistance à la maladie semble plus importante.


Chantal P.
En tant que Psychothérapeute professionnelle, j’utilise le Phosphénisme avec mes patients.
J’ai utilisé la méthode notamment sur des enfants en très grande difficulté. Grâce aux phosphènes ils ont obtenu de nettes améliorations scolaires concernant l’apprentissage de la lecture, de l’orthographe, tout en étant plus attentifs et assagis en classe. Des résultats aussi sur la dyslexie, l’état d’agitation et l’hyperactivité.
Avec les ados, c’est surtout, être mieux dans leur peau, plus à l’aise, plus d’assiduité et de motivation dans les études. Arriver enfin à envisager l’avenir avec plus d’optimisme, et de trouver des pistes pour répondre à leurs nombreuses interrogations, sur les études, un métier, et enfin pouvoir faire des choix.
Les adultes également en ont bénéficié grandement pour améliorer leur situation personnelle : travail, couple, vie quotidienne. Et aussi, des changements positifs de la perception d’eux-mêmes : confiance en soi, lucidité sur les problématiques et décision pour changer, plus de volonté, de calme, de joie de vivre, de dynamisme, et de confiance en l’avenir et le sommeil qui s’améliore.

À titre Personnel, la pratique du mixage phosphénique a participé à l’amélioration de ma personnalité, au développement de qualités ou de dispositions. J’en retire aussi une grande vitalité physique et une vivacité intellectuelle et nombre de bénéfices dans ma vie personnelle. Quand je veux voir plus clair, quand je dois prendre une décision, ou faire des choix. Bref pour toutes les interrogations concernant le présent et surtout l’avenir, émergent des réponses, des solutions, une voie se dessine, et parfois elles sont complètement inattendues ! Je projette la question ou la situation pendant la fixation de la lampe et la maintient 3 min.
Au coucher, j’y repense aussi. Ensuite, je fais le « lâcher prise » et essaie d’être à l’écoute de ce qui arrive dans les jours suivants, des idées qui me viennent, des rencontres qui se font. Quand je marche, je « phosphénise » aussi par fixation du soleil.
Plus pratiquement : le mixage phosphénique m’a permis d’obtenir un très bon niveau d’anglais et d’espagnol, et d’assimiler très rapidement la grammaire.

J’ai repris des études et pu ainsi emmagasiner facilement les 3 années d’études de psychologie. J’ai réalisé un mémoire de 50 pages qui clôturait cet enseignement, et nécessitait de multiples recherches croisées. Je trouve que l’idéation, l’analyse étaient nettement améliorées, avec de surcroît des facilités rédactionnelles.
Puis, j’ai visualisé l’examen, les questions, ma sérénité, le jury en faisant 3 séances la veille de la soutenance, ainsi que le matin. J’ai obtenu une note globale de 16/20 avec mention TB (très bien).
Cela m’a permis de créer une association d’accompagnement et de soutien psychologique.

Ma thérapie personnelle a été raccourcie car l’analyse de mon histoire de vie devenait plus lucide, et l’émotionnel mieux canalisé. J’ai pu, ainsi définir des souhaits, des projets, des objectifs pour mon avenir.
Comme j’aime comprendre et apprendre, dans différents domaines j’utilise souvent la lecture avec le mixage phosphénique, quand le contenu est plutôt technique.

Aujourd’hui mon projet : m’engager dans l’humanitaire :
Je souhaite pouvoir appliquer la méthode phosphénique auprès des enfants dans les écoles, dans le pays où je serai, mais aussi l’enseigner au personnel enseignant local. L’utilisation du Phosphénisme pourra porter ses fruits lors de l’animation des ateliers pédagogiques et créatifs, et dans le cadre des cellules de « soutien psychologique » pour les femmes ayant subi des violences et pour les jeunes à la dérive.

Michel (coach en développement personnel)
En tant que professionnel, utilisant les méthodes du docteur Lefebure depuis des années, j’ai vu évoluer ma clientèle grâce aux résultats obtenus. Des enfants dyslexiques, aux bègues, aux élèves de lycée en difficulté, tous ont été satisfaits. Diffuser largement les conseils du docteur Lefebure sont une source inépuisable, donnant des résultats fabuleux, je vous le conseille à tous quel que soit l’objectif. Merci de nous faire avancer dans la vie.

Marie B.
Je me suis intéressée à cette méthode pour pouvoir aider mon neveu de 8 ans qui est atteint de « dysorthographie » et consulte une orthophoniste depuis 1 an et demi. En travaillant (assez peu finalement 5 séances), mon neveu a une approche beaucoup plus facile de la lecture et réussit très bien les exercices sous bandeau malgré sa grande réticence au début. Il a fait de merveilleux progrès.
J’ai depuis pratiqué le mixage phosphénique en pédagogie sur moi-même et sur le fils d’une amie (très bon résultat même si l’on partait de très, très loin) et j’ai pu même le pratiquer sur un enfant avec des problèmes de délinquance.

Yannick
Les techniques font des merveilles sur les enfants en leur proposant doucement une évolution qui va bien au-delà des simples méthodes d'apprentissage. J'ai pu remarquer sur ma nièce que les phosphènes accompagnaient aussi une évolution de sa perception de la vie très marquée et très adulte alors qu'elle est en période d'adolescence. Merci

Isabelle M.
Le NEURO-SYNCHRONISATEUR a été aussi une révélation, dès la première écoute, j'ai senti un énorme changement en moi. Comme si des choses que je travaillais depuis longtemps “s'incarnaient” d'un coup et sans effort. Notamment les sentiments de solitude et d'étrangeté qui ont disparu, laissant la place à un calme.