SPÉCIAL TÉMOIGNAGE
sur Daniel STIENNON
(3/4)

Thierry L.
Puissance de l’énergie interne.

L’énergie, que m’a transmise Daniel Stiennon, m’a fait vivre une expérience intense.
Daniel m’avait demandé de canaliser cette énergie au niveau du Chakras Muladhara. J’avais la sensation que l’énergie était comme un volcan en fusion prêt à exploser. Et j’ai tenté avec difficulté de contenir cette énergie avant qu’elle ne se libère.
Et lorsque ceci a eu lieu, je n’ai plus eu aucune perception de mon corps physique. J’avais l’impression d’être dans du coton ouaté avec mes pensées qui échappaient complètement à mon contrôle.
Je m’esclaffais intérieurement « mais où suis-je ? ».
Les perceptions étaient délicieusement agréables et j’aurais aimé que l’expérience dure plus longtemps. Une demi-heure c’est vraiment trop court !!!
Durant la nuit qui a suivi cette expérience de formation continue renforcée (F.C.R.), j’ai eu un contact avec le Dr LEFEBURE.
Aurais-je capté, ou Daniel m’a-t-il transmis ? un électron de Dr LEFEBURE ? En tout cas Daniel a vraiment beaucoup d’énergie.



Phénomène d'illumination

Philippe D.
Phénomène d’illumination, véritable tunnel lumineux qui conduit à un contact avec le Divin.

Lors de la nuit, qui a suivi la journée de F.C.R., j’ai été réveillé en plein sommeil, vers les 5 heures du matin, par une lumière surnaturelle.
Je n’ai pas pu m’empêcher d’ouvrir les yeux, et j’ai pensé : « qui est entré dans ma chambre et a allumé la lumière ? »
Mais j’étais seul.
En un instant je me suis souvenu que Daniel nous avait expliqué l’effet des décharges d’énergie neurologique dans le champ visuel, appelé illumination, et qui donne accès à des états de conscience avancée.
J’ai refermé les yeux et cherché à me calmer et à observer mon champ visuel.
La lumière est restée très présente, un peu moins forte, mais très présente. Je l’ai observée et je me suis senti attiré par elle, avec une sensation de vertige vraiment très agréable. J’avais la sensation d’avancer à l’intérieur d’un tunnel pour aller VERS la LUMIERE.
Je ne saurais dire pourquoi, mais j’ai le sentiment d’avoir touché à la fois à quelque chose de Divin et à la fois à un phénomène de la création.
Comme si la lumière était mon existence et que celle-ci était liée à Dieu.



Jean Pascal D.
Une lumière éblouissante.

Suis-je conscient ou bien est-ce un rêve ?
Je sens mon rythme cardiaque se ralentir. Mais est-ce le mien, ou celui de mon double ?
J’essaie de savoir mais je n’ai pas le temps de m’interroger, interrompu par un violent éclair lumineux qui traverse mon champ visuel, suivi d’une éblouissante lumière.
Je me sens alors aspiré dans un tunnel de lumière et je me dis : « cette lumière permettrait-elle le contact avec le Dieu ? »
Enfin, je me réveille émerveillé par ce qui vient de m’arriver.
Et, comme Daniel nous a expliqué précédemment comment utiliser cette lumière pour nourrir la conscience, je reforme alors un point de concentration et très vite il s’harmonise avec le rythme de mon champ visuel.
Je me sens alors porté par d’agréables sensations et m’efforce de m’y abandonner. Fantastique expérience que je ne suis pas près d’oublier.



Conscience dans le rêve

Patricia R.
Consciente dans le rêve.

Je suis consciente dans mon rêve, je cours, je saute, je m’élance pour m’envoler. Comme à chaque fois c’est un moment délicat et exaltant.
Il m’arrive de ne pas parvenir à courir assez vite. Chaque pas est pénible et je sais que je n’ai pas assez travaillé les exercices Rythmo-Phosphéniques.
Quand tout se passe bien, c’est super.
Tout commence toujours de la même façon (peut-être parce que je veux qu’il en soit ainsi ?) : je cours dans l’herbe et quand j’estime avoir assez de vitesse je saute et là je m’envole. Le paysage défile sous moi, j’évite de trop descendre et maintiens une hauteur suffisante pour ne pas risquer d’interrompre l’expérience.
Puis je pratique l’exercice de concentration sur un détail.
Dès que je sens que ma vitesse de vol diminue ou dès que je me sens un tant soit peu descendre, très vite je me retrouve emportée dans un tourbillon ascendant et parfois descendant. Je me stabilise et observe les sensations, qui sont vraiment incroyables.
Les sensations sont à chaque fois tellement fortes qu’elles finissent par me réveiller et j’en profite pour observer mon champ visuel rempli de lumière.
Avant de me rendormir, je raconte mon expérience à voix haute (mon dictaphone se déclenche à la voix). En réécoutant le lendemain cela me permet de m’imprégner un peu plus comme me l’a souvent suggéré Daniel.
Ainsi mon subconscient comprend que c’est ce que je recherche, car ce type d’expérience est vraiment très agréable. C’est ce genre de perception que je veux retrouver le plus souvent possible la nuit car c’est trop Géant.
Merci Daniel de m’avoir ouvert les yeux sur cette lumière qui a changé ma vie.