AURA ET PHOSPHÉNISME
voir l'Aura et phosphénisme

Dans l’obscurité, allongé sur votre lit, les yeux fermés, laissez vous aller à l’observation de votre champ visuel.

LA PERCEPTION DES AURAS ou LA PERCEPTION DE SON CHAOS VISUEL
L’aura, troisième phase du phosphène ou chaos visuel

Il n’est pas utile de pratiquer le Phosphénisme pour observer des couleurs dans son champ visuel. Dans l’obscurité, allongé sur votre lit, les yeux fermés, laissez vous aller à l’observation de votre champ visuel. En général, au bout d’une demi-heure surviennent des luminosités puis des plages de couleurs bleues, roses, jaunes, violettes.

Pour observer ce phénomène, certains lamas tibétains restent enfermés dans une pièce complètement obscure, des mois, voire des années… Le but de cette pratique est de voir une lumière qui n’est ni physique, ni imaginaire : une lumière spirituelle.

Alexandra David-Neel note que méditer dans les ténèbres est une pratique connue dans l’Inde et dans la plupart des pays bouddhistes.

Dans Mystiques et Magiciens du Tibet, Alexandra David-Neel, dont pour l’anecdote le Dr Lefebure fut le médecin, décrit les différentes sortes de réclusion que pratiquent les religieux :

« Méditer dans les ténèbres est une pratique connue dans l’Inde et dans les pays bouddhistes. Les Birmans construisent à cet effet des chambres spéciales — j’en ai vu de différents modèles pendant mon séjour dans les monts Saghain — mais les religieux n’y séjournent que pendant quelques heures.
Au Tibet, au contraire, il existe des gens qui passent plusieurs années dans les ténèbres dans ces sortes de tombeaux. »

Grâce aux travaux du Docteur LEFEBURE, il n’est nul besoin de consacrer autant de temps à cette pratique si l’on maîtrise bien toutes les phases du phosphène. La pratique du Phosphénisme permet de développer l’intuition. Le cerveau, semblable au radar, émet une onde : celle-ci se réfléchit sur l’objet et revient porteuse d’informations. Le principe du radar repose sur la localisation des obstacles par l’écho. C’est ainsi que les chauve-souris et les dauphins appréhendent le monde. Nous ne serons donc pas étonnés de retrouver ce principe de perception subtile chez l’homme. La vision des auras relève de ce mécanisme. Elle consiste en la projection de son chaos visuel qui revient sous la forme d’un phénomène de voyance.

Est-il possible de photographier l’aura ?

Les photos KIRLIAN ne rentrent absolument pas dans le domaine de la recherche initiatique, l’effet KIRLIAN se limitant à mesurer les champs de force électromagnétiques. Le seul intérêt qu’elles puissent avoir est d’ordre thérapeutique.

L’aura, telle qu’elle est décrite par les occultistes, n’est autre que la troisième phase du phosphène : le chaos visuel. Les effluves ainsi perçus dans le champ visuel peuvent être interprétés et servir d’élément déclenchant pour les phénomènes de voyance et de clairvoyance. Comme les cartes ou n’importe quel autre support, le chaos visuel provoque des intuitions, des flashes, si l’on se concentre dessus.

Quant à la véritable AURA, elle n’est perceptible qu’en cas de dédoublement. Cette forme de perception reste toutefois très rare.

Mieux comprendre ce qu’est l’aura et comment voir l’aura

L’aura que l’on perçoit autour d’une personne est créée par notre cerveau et se surimpose à l’image que nous avons du sujet observé.

Exercice préliminaire

Vous allez faire la chasse aux détails du chaos visuel  pendant une durée de 45 minutes.
Pour cela, éteignez les lumières de votre pièce et installez-vous confortablement dans un fauteuil ou allongez-vous sur votre lit ; mettez un bandeau oculaire.
Fermez les yeux et observez votre champ visuel.

Puis après un moment d’observation notez que votre champ visuel n’est pas totalement obscur, contrairement à ce que l’on pourrait croire, et qu’il s’y trouve des taches lumineuses et colorées.

Exercice de perception des auras

Demandez à votre sujet de se placer devant un mur blanc. Fixez un point imaginaire à 3 ou 4 centimètres au-dessus du sommet de son crâne en gardant les yeux dans le vide et en vous efforçant de ne pas bouger les globes oculaires.

Cette luminosité n’aura pas la même intensité si vous demandez au sujet de penser à ses pieds ou à sa tête. Vous observerez que l’aura atteint son maximum de luminosité si vous demandez à votre sujet de prier ou de penser très fortement que Dieu se trouve au-dessus de lui.

Certains perçoivent également des couleurs autour de la personne ; ils peuvent voir apparaître des images et des scènes liées à la vie de la personne (organisation du chaos visuel).

À titre de contre-expérience, observez l’aura d’un objet. Choisissez plutôt un objet de forme circulaire car son aura est plus facilement perceptible par un débutant. Notez que l’aura d’un objet apparaît de façon uniforme et immuable, alors que l’intensité de l’aura d’une personne varie en fonction de la nature de ses pensées.

* Voir le livre du Dr LEFEBURE « L’INITIATION DE PIETRO »

Phosphénisme © Extrait de « Univers Énergie Phosphénique ».



Vous aussi, pratiquez le Phosphénisme

et apprenez à transformer
l'énergie lumineuse en énergie mentale.
Yoga