SPIRITUALITÉ - DIEU

Témoiganges sur la spiritualité

Christian, 40 ans, ingénieur.
J’ai vu Dieu.
Comme tous les soirs depuis un mois et demi, je me couche tout de suite après ma séance de méditation avec le Gyrascope virtuel.
Quel ne fut pas mon étonnement quand, au petit matin, je fus réveillé par une lumière intense qui semblait baigner tout mon cerveau et mon champ visuel. Cette illumination a été suivie du sentiment aigu de la notion de Dieu.
J’ai bien compris, après avoir étudié les travaux du Dr LEFEBURE, que toute pensée rythmée au travers de la prière, la récitation de chapelet, la récitation de litanie ou de liturgie, etc., entraîne des synchronisations neurologiques qui entraînent des perceptions de lumière supra-normale. Mais je ne me serais jamais attendu à un phénomène d’une telle intensité. Ça avait quelque chose de grandiose, de mystique et de spirituel à la fois.
Je ne suis pas devenu plus religieux pour cela, comme André Frossard, Académicien, auteur du livre Dieu existe, je l’ai rencontré, mais par contre, le fait d’être entré en contact avec la lumière divine, ou Dieu, me permet d’aborder mon chemin d’existence avec une toute autre optique. Le reste n’est que vanité…
Un grand merci au réalisateur du Gyrascope virtuel, et surtout au Dr LEFEBURE.


Gilles P.
Les religions empiriques voire archaïques
Les connotations religieuses liées à la tradition chrétienne comme la Vierge Marie ou Jésus-Christ posent un problème réel de sentimentalité, d’où certainement, il n’y a pas encore si longtemps, ces batailles de clochers dans nos campagnes profondes pour savoir qui sera la meilleure et la plus véridique des Vierges.
À l’École du Dr LEFEBURE, l’orientation scientifique des techniques initiatiques et le phosphène par là-même conduisent à s’intéresser à la science en général, et plus particulièrement à l’astronomie et aux forces de la nature. La symbolique du Père est pour nous le cosmos, et la Mère est notre terre, la nature et ses différentes forces.
J’ai communié avec l’âme de la terre en travaillant sur le chakra ombilical.
Après une journée de balancements et de fixations lumineuses, j’ai perçu dans mon champ de conscience l’image d’une femme toute vêtue de blanc.
On parle souvent de la Vierge, mais à mon sens ce n’est en fait que la personnalisation, la force féminine de la terre comme cela est dit dans le yoga tibétain.
Ces êtres de lumière sont, pour moi, la représentation des forces qui existent autour de nous comme le vent, l’eau, le feu et la terre. D’ailleurs au moment des apparitions, je m’efforce de penser que je « communique » avec « l’âme de la terre », plutôt qu’avec la Vierge en temps que mère historique du Christ, qui comme le souligne le Dr Lefebure, n’a qu’une place toute relative dans les Évangiles « on s’aperçoit que c’est une famille comme les autres avec ses tensions, ainsi lors de la Cène, le Christ dit : “Femme qu’y a-t-il de commun entre toi et moi ?”, parce qu’elle avait oublié le vin sur la table »
M. Stiennon, je partage complètement votre point de vue. Les religions, c’est très poussiéreux et quitte à avoir des expériences spirituelles autant qu’elles soient dirigées vers le cosmos plutôt que des divinités…


Yannik. - SUISSE
Qu’y a-t-il de totalement autoréférent en dehors de Dieu ? En effet, après 2 mois, j’ai pu commencer à observer de la lumière lors de mes exercices Gyroscopiques. Son apparition se décline de plusieurs manières :
- De temps en temps et suivant la concentration comme un éblouissement interne qui « voile » la vision.
- La plupart du temps comme « des volutes de phosphènes » qui apparaissent à l’extérieur du champ de vision puis remplissent totalement mon esprit. Les couleurs partent du rouge orangé à l’extérieur pour dégrader en teintes de type « couleurs calorifiques » pour se terminer au centre par un cercle d’un bleu des plus paisibles similaire à celui d’un phosphène effectué à l’aide du soleil sur un reflet d’eau adéquat.
- Des projections lumineuses surviennent aléatoirement dans la journée. Elles sont souvent accompagnées d’un sentiment de paix ou d’une suractivité du chakra frontal.


Mme Christiane B. : LA LUMIÈRE DANS LA LUMIÈRE
Depuis plus de quatre ans, à présent, le Phosphénisme a sa place dans mon emploi du temps. Il fait partie de ma vie et chaque soir, je retrouve avec délice ce moment privilégié où, seule avec ma lumière, je suis à l’écoute de tout mon être, m’ouvrant totalement à cette autre lumière intérieure que je sens grandir et envahir chacune de mes cellules, alors que mes yeux se délectent des couleurs du phosphène.
Durant ces années, j’ai eu de nombreux rêves resplendissant de beauté et souvent prophétiques ; j’ai également réalisé bien des expériences dites mystiques mais ma plus belle découverte est que je suis Lumière qui avance DANS LA LUMIÈRE.


Thérèse L.
Durant le stage (formation continue) pendant l’exercice de la chaîne initiatique, à l’appel des guides, j’ai invoqué Sainte Thérèse et j’ai alors reçu une véritable pluie de gerbes d’étincelles. Je me suis sentie inondée, voire noyée de lumière…
Le soir même, au coucher, je fais un exercice de convergence oculaire.
Dans une petite boule de lumière violette, un minuscule point lumineux s’est allumée pour aussitôt exploser comme une fusée d’’artifice.
J’ai repensé à Sainte Thérèse et j’ai ressenti la même intensité de lumière et la j’ai compris qu’il s’agissait de Sainte Thérèse de l’enfant Jésus. Le rêve que je n’avais pas su comprendre devenait soudain évident. Ma joie est indescriptible.


Stéphanie V.
La première et la plus forte de mes expériences : Je venais de regarder un reportage sur la misère dans les pays sous-développés et le visage de ces enfants mariés de force m’a énormément appris et presque immédiatement après je fais une séance d’exercices, le soir, avec le gyropulsar et la respiration. Je ressentis toujours en moi une immense tristesse qui allait en s’accentuant, jusqu’aux larmes.
Alors je stoppe l’exercice et je reste ainsi quelques minutes dans le calme. Lentement, je sens alors que la tristesse se transforme en joie, puis en sourire, et, en éclat de rire. Je ressens une joie inimaginable, alors qu’apparaît en 3D l’image du Christ ; je deviens ce Christ et reçoit un amour, un amour intraduisible avec de simples mots.
Vraiment très fort le Phosphénisme… Merci


Gisèle C.
Une nuit j’ai beaucoup remué sans pouvoir dormir. Un moment, je me suis réveillée. Ouvrant les yeux je sentais la présence de la Sainte vierge devant moi « translucide ». J’étais très heureuse et je lui ai exprimé ma joie par télépathie…
J’aimerais qu’elle revienne me voir et me parler mais c’est peut-être trop demander…


Anonyme
Je vais vous expliquer pourquoi je pense que le phosphénisme est une réalité et qu’elle a un rapport avec la religion.
Voilà, je me suis converti à l’islam et suis pratiquant. Et après quelque temps de pratique de la prière, j’ai remarqué qu’au moment de la prosternation lorsque je fixe l’endroit où mon front touche le sol, j’aperçois une légère tache blanche ou verdâtre (dont la « luminosité » a tendance à augmenter avec le temps). Ce n’est que lorsque j’ai eu connaissance du phosphénisme que j’ai compris l’importance de cette position, car c’est à ce moment où l’on invoque Dieu pour ce que l’on désire et ce que je vois en fait c’est un phosphène.


Dominique. P. - Docteur en théologie.
J’ai passé près de 40 années à étudier les divers hermétismes religieux, et je peux vous confirmer la relation entre les différentes interprétations de la notion de Dieu, lumière divine, lumière spirituelle et la fameuse lueur diffuse du Dr LEFEBURE.