MA DÉCOUVERTE DE L’ŒUVRE DU DOCTEUR LEFEBURE

Daniel Stiennon – 2019

Lorsque j’étais jeune étudiant, comme bon nombre de mes camarades, j’éprouvais quelques difficultés à apprendre mes cours. Je me suis donc mis à la recherche d’une méthode efficace qui me faciliterait la tâche.

À l’époque, je crois bien avoir acheté toutes les méthodes qui étaient proposées dans le commerce. Mais très vite, je me suis rendu compte qu’aucune d’entre elles ne permettait de développer véritablement la mémoire, contrairement à ce que leurs titres prometteurs pouvaient laisser croire.

En effet, il s’agissait de méthodes dites « mnémotechniques » qui reposaient pour la grande majorité d’entre elles sur des associations d’idées permettant de solliciter la mémoire.

Les auteurs de ces méthodes vous diront que solliciter la mémoire revient à la développer.

Non ! En réalité, cela ne fait que l’entretenir.

Pour la développer, il faut à la fois augmenter sa capacité de stockage en lui donnant plus d’informations à retenir et fournir au cerveau l’énergie nécessaire pour ce travail ; tout comme un culturiste développe sa masse musculaire en augmentant régulièrement le poids de ses haltères et en fournissant à son corps, par l’alimentation, l’énergie nécessaire pour son travail corporel.

Lorsque vous faites des études, vous êtes confronté à une charge de travail de plus en plus importante, à mesure que vous avancez dans votre cursus. Vous remplissez donc la première condition du développement de votre mémoire : lui donner plus d’informations à retenir. Mais il vous faut également remplir la seconde condition : fournir à votre cerveau plus d’énergie.

Les hygiénistes vous parleront d’alimentation et de sommeil. Là encore, cela ne sera pas suffisant ; à moins d’avoir une hygiène de vie irréprochable… et encore !

Or, nous savons tous que la vie d’étudiant(e) n’est pas toujours de tout repos. C’est pourquoi, bon nombre d’entre eux se dopent littéralement en se bourrant d’excitants et de stimulants (tabac, café, cocaïne, barres et boissons énergétiques et j’en passe) afin de tenir le coup.

Certes, cela a un effet à court terme sur leur mémoire mais, à long terme, ils n’en retireront aucun bénéfice et ne feront que mettre leur santé en danger.

Comment faire alors pour obtenir plus d’énergie rapidement afin de permettre au cerveau de développer durablement toutes ses capacités dont la mémoire fait partie ?

C’est ce que je me propose de vous expliquer en poursuivant ma petite histoire.

Un jour, dans un magasin bio “ La vie Claire ”, je finis par découvrir le livre qui allait changer ma vie. Il était intitulé : « Le Mixage Phosphénique en Pédagogie ».

Je l’ai parcouru rapidement sur place, intrigué par l’explication que son auteur (le Docteur Francis LEFEBURE) donnait sur le processus de transformation de l’énergie lumineuse en énergie mentale, grâce au phosphène (ou sensation visuelle lumineuse). Et sans appréhender alors la réelle portée de ses travaux, j’en saisis néanmoins toute l’originalité et le bénéfice que je pouvais en tirer.

Appliquant minutieusement sa méthode, à raison de plusieurs heures par jour, comme d’autres étudiants l’avaient fait avant moi, je fis d’énormes progrès dans l’assimilation et la compréhension de mes cours et, pour finir, j’obtins mon examen sans difficulté.
Mais je pus constater également que des capacités auxquelles je ne m’attendais pas du tout s’étaient développées. En effet, j’eus notamment l’agréable surprise de faire toutes les nuits de beaux rêves, très colorés et lumineux.

Enthousiasmé par cette science des phosphènes (ou Phosphénisme), j’entrepris alors d’acheter et d’étudier tous les livres de l’auteur en les commandant d’un bloc à mon libraire.
Puis je dévorai chacun de ses ouvrages, assoiffé de connaître les incroyables révélations qu’ils contenaient.

Et ce n’est qu’après avoir tout lu que je compris qu’il me fallait avoir une approche plus méthodique si je voulais en tirer un meilleur parti.

Je relus donc l’ensemble de l’œuvre du Docteur LEFEBURE en prenant soin d’en suivre la progression chronologique tout en extrayant un à un les exercices pratiques qu’il recommandait pour les reporter sur mon carnet de notes.

Ainsi, en relevant tous les aspects techniques de son travail, je finis peu à peu par constituer une méthode pratique que je m’employais, dès que j’en trouvais le temps, à mettre en application avec certains de mes amis.

Très vite, nous vécûmes des expériences surprenantes.

Par exemple, la nuit, nous faisions des rêves où nous nous déplacions à grande vitesse, en volant. Nous faisions également des rêves lucides où nous pouvions par notre seule pensée, nous projeter dans le lieu qui nous traversait la tête, plus vite qu’il n’en faut pour le dire.
Pour ma part, je fis des voyages sous l’eau, au-dessus de villes, de plaines et de montagnes et je pus visiter des lieux comme la Grande Muraille de Chine et les Pyramides d’Égypte.

Vous me direz peut-être que de nombreuses personnes font, de façon occasionnelle, des rêves où ils se perçoivent survoler des espaces terrestres et que nombreuses également sont celles qui, un jour, ont été réveillées par une forte émotion après avoir rêvé qu’elles tombaient dans le vide, donnant à ce rêve de chute un aspect angoissant.

Mais je peux vous assurer que, grâce aux techniques du Docteur LEFEBURE, il est possible de faire des rêves d’envol, des rêves conscients, des rêves dirigés, pratiquement toutes les nuits et qu’il est possible de transformer des rêves de chute dans l’obscurité qui, en réalité, correspondent au franchissement d’un certain niveau de conscience, en des rêves d’ascension dans la lumière, en direction d’espaces cosmiques que l’imagination peut difficilement appréhender sans avoir recours à de telles techniques.

Au sein de notre école, vous trouverez de nombreux témoignages de pratiquants qui attestent de l’existence de ces phénomènes et qui prouvent que la réalité est bien plus complexe que celle dont nous avons conscience dans la vie de tous les jours.

Ainsi, grâce aux techniques que nous a léguées le Docteur LEFEBURE, nous possédons maintenant les clés pour développer toutes nos capacités cérébrales et pour maîtriser l’ensemble de ces phénomènes et de bien d’autres encore qu’il serait beaucoup trop long de détailler dans cette courte introduction.

MA RENCONTRE AVEC LE DOCTEUR LEFEBURE

Daniel Stiennon et le Dr Lefebure
Photos prise le soir de Noël 1987

Ce n’est qu’au bout de deux ans que je me décidai enfin à le rencontrer pour lui dire tout le bien que je pensais de ses travaux mais, surtout, pour lui proposer mes services, peut-être en tant que secrétaire bénévole, pensais-je alors.

Il me reçut chez lui, dans son petit appartement près du Forum des Halles à Paris (« appartement » étant un bien grand mot, car ce n’était, en réalité, qu’une chambre de bonne perchée sous les toits du 104, rue Réaumur dans le 2e arrondissement). C’était là qu’il recevait ses lecteurs. Il m’accueillit, donc, à cœur ouvert, et me dit que, puisque je lui paraissais doué pour l’organisation, il me laissait le soin de continuer à prendre en charge la diffusion de ses travaux.

Il n’en fallut pas plus pour décupler mon enthousiasme. Je décidai alors d’abandonner mon travail et mes études, et je fondai une association en accord avec la loi de 1901 afin de développer le Phosphénisme. Nous étions en 1981. Cinq ans plus tard, en 1986, naquirent les « Éditions PHOSPHÉNISME » dont la mission fut tout d’abord de préserver ses travaux puis de les diffuser au plus grand nombre.

C’est cet esprit de diffusion qui m’a amené à créer l’École du Docteur LEFEBURE, à laquelle je consacre tout mon temps et toute mon énergie. Celle-ci vous propose différentes formations en ligne, en fonction de vos besoins, avec des contenus et des outils que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Les enseignements qu’elles contiennent reposent essentiellement sur les travaux du Docteur LEFEBURE, que j’ai réactualisés en tenant compte des dernières avancées en neurosciences, mais également sur les connaissances issues des grandes traditions spirituelles, dont le Phosphénisme constitue une synthèse moderne en tout point remarquable.

Ainsi, que vous cherchiez à développer vos capacités intellectuelles pour vos études ou votre travail, à réaliser le meilleur de vous-même dans tous les aspects de votre vie ou à vous engager véritablement dans une voie spirituelle, le Phosphénisme peut vous y aider. Mais dans tous les cas, sachez que vous ne serez pas seul(e) car vous serez accompagné(e) et guidé(e) dans tout votre cursus. En effet, vous pourrez discuter avec les autres élèves de l’école sur le forum privé ou pendant des stages, des journées rencontres et vous aurez également l’occasion de faire appel à des coachs qui pourront vous conseiller ponctuellement ou dans le cadre d’un suivi individualisé.

Quant à moi, je serai toujours là pour baliser votre parcours et vous aider, lorsque cela s’avérera nécessaire. Néanmoins il vous faudra d’abord compter sur vous-même. Ce n’est qu’à cette condition que vous construirez votre propre chemin de vie, en lien avec la lumière du phosphène qui l’éclairera, comme cela a été le cas pour moi et pour des milliers de pratiquants, pour leur plus grand bonheur et à ma plus grande joie.

En effet, pendant toutes ces années, le Phosphénisme m’a permis de vivre des milliers d’expériences énergétiques et spirituelles qui dépassent l’entendement. Et c’est à l’âge de 52 ans que l’une d’entre elles illumina toutes les cellules de mon corps et me conduisit à l’Eveil.

Néanmoins rien ne me fait plus plaisir que de voir des pratiquants s’épanouir, resplendir et accéder à des connaissances sur eux-mêmes et sur le monde qu’avant de s’initier au Phosphénisme, ils ne soupçonnaient même pas.

C’est ce que je souhaite à chacun(e) d’entre vous : que vous puissiez, vous et vos proches, vous réaliser et trouver le bonheur dans cette vie, ô combien difficile pour beaucoup.
Alors oui ! Le Phosphénisme peut vous aider à transcender votre existence et à transformer votre vie.