i-MANTRATRON

MANTRATRON VIRTUEL
Quelques exemples d’utilisation :

Quelques exemples d’utilisation du Mantratron

Pour la pratique des Mantras
Après avoir choisi votre mantra, syntonisez-vous avec le Mantratron. Le mantra OM pourra par exemple être prononcé toutes les 2 secondes. Ce qui donnera à l’affichage 2.00
Pour le mantra KI dont la prononciation se fait au 6ème de seconde l’affichage sera : 0.166
Ainsi, la régularité dans la prononciation sera parfaite. Condition sine qua non pour pratiquer la pensée rythmée et obtenir les synchronisations neurologiques, vecteurs de phénomènes « Initiatiques ».

Pour la pratique des balancements
Réglez votre Mantratron sur 1.00
Ce réglage peut vous convenir si vous faites une séance le matin. Pour votre séance du soir, après une journée de travail, vous pouvez préférer un réglage un peu plus lent, par exemple 1.25
Le Mantratron vous permet d’affiner tous les réglages possibles.

Séquenceur programmé à rythme décroissant
Permet de travailler l’exercice de la sphère pulsante.
Après avoir cliqué sur le bouton : « MANTRATRON », reportez votre attention au niveau d’un chacra, par exemple au niveau du troisième œil. Sur chaque claquement, visualisez une sphère qui se contracte et qui se dilate, ou qui croit et qui décroît.
Quand votre sphère se dilate, vous pouvez prononcer la voyelle A.
Quand votre sphère se contracte, vous pouvez prononcer la voyelle O.
Ce qui va donner au début A = dilatation, O = contraction.
Le rythme du Mantratron va aller en s’accélérant. Il arrivera un moment où votre imagination visuelle (de la sphère qui se contracte et se dilate au rythme de chaque claquement du Mantratron) ne pourra plus suivre. Arrivé à ce stade, représentez-vous, toujours sur chaque claquement, comme des ondes qui partiraient d’entre les deux yeux au niveau de l’œil de Shiva (ou d’un autre centre), et qui gagneraient l’espace de la pièce dans laquelle vous êtes. Quand votre imagination visuelle ne vous permettra plus d’étendre ces ondes, faites leur suivre un chemin inverse, c’est-à-dire revenir jusqu’au niveau du chacra, puis faites repartir une autre brassée d’ondes, et ainsi de suite.

Suggestion : N’hésitez pas à laisser marcher votre Mantratron toute la nuit. Ainsi, si vous êtes amené à vous réveiller la nuit, vous pourrez vous « reconnecter » sur son claquement (au 6ème de seconde) et continuer à vous imprégner toujours plus du rythme. Idem au réveil.

En faisant cet exercice chaque soir pendant au moins une heure, vous devriez, au bout de peu de temps, ressentir des effets bénéfiques. Surveillez bien le déroulement de vos rêves : pour les débutants, les rêves du demi sommeil, ceux du matin.

Pour la pratique des extensions de conscience (du rêve dirigé au dédoublement)
Même réglage que ci-dessus. Repenser à un rêve qui vous a particulièrement marqué et qui était emprunt de mouvements, comme par exemple un rêve qui vous donnait la sensation de vous élever, de flotter, ou de vous envoler.
Autres options dans la notice.

MANTRATRON VIRTUEL

Permettant la répétition des mantras à un rythme d’une régularité parfaite, ce qui est la condition majeure de leur efficacité. Cette régularité est nécessaire pour que la pensée rythmée auditive, visuelle ou cénesthésique engendre des synchronisations dans les cellules nerveuses des zones du cerveau en rapport avec la pensée.

Ces synchronisations totalisent leurs énergies et la pensée acquiert une puissance inhabituelle.
Elle se manifeste alors sous forme de visions, se transmet télépathiquement très facilement, donne lieu à des expériences de dédoublement grâce à l’intensification des sensations cénesthésiques.

Le MANTRATRON permet de pratiquer plus facilement tous les exercices de pensée rythmée.