GYRASCOPE
1 - 2 - 3 - 4



Éveil de Koundalini photo 1Éveil de Koundalini photo 2Éveil de Koundalini photo 3Éveil de Koundalini photo 4

Daniel Fernández
Gyrascope entièrement fabriqué avec du matériel de récupération
Je suis pratiquant du Fosfenismo en Espagne et j’ai réalisé un Gyrascope en suivant les indications données par le Dr LEFEBURE dans son livre Koundalini Tome 1.
J’ai utilisé une roue de vélo, du papier noir, du papier d’aluminium, un petit moteur pris dans un jeu pour enfant et une manette de jeu.
Quelques photos ainsi qu’une petite vidéo vous permettront de mieux vous rendre compte de ma réalisation.
Je précise simplement, qu’un inverseur de courant me permet de faire tourner la roue dans les deux sens et la manette de jeu de varier la vitesse.
En peu de temps, j’ai obtenu de fantastiques expériences.
Merci à Francesc CELMA, représentant le Phosphénisme pour l’Espagne de m’avoir fait découvrir les travaux du Dr Lefebure.


Dimitri S.
Je pratique chaque soir, juste avant de me coucher, durant une heure la méditation Gyroscopique à l’aide du Gyrascope Virtuel. Dès la deuxième semaine j’ai obtenu de nombreux rêves conscients. Puis des rêves d’envol que j’essayais tant bien que mal de diriger. Au bout d’un mois et demi, j’ai fini par comprendre grâce aux discussions avec M. Stiennon que je ne devais pas chercher à les diriger mais à accepter ce qui venait. L’exercice de concentration sur un détail de l’image ou de la sensation m’a permis très rapidement d’amplifier les expériences et surtout de pouvoir prolonger celles-ci.
Sur une période de trois mois, en plus des déplacements à des vitesses vertigineuses j’ai été réveillé par des éblouissements intérieurs. Une lumière « surnaturelle », venue dont on ne sait où, emplissait complètement mon champ visuel.
Une fois mon corps s’est mis à onduler tellement fort que les couvertures ont fini par glisser par terre ce qui a fini par me réveiller complètement. Une autre fois, alors que je pensais que c’était mon corps physique qui se remettait à onduler j’ai eu la surprise d’observer qu’en fait il s’agissait de mon double. La conscience de mon corps éthérique emportée dans une ondulation vibratoire a été une expérience très marquante.
Trois mois après mon début d’entraînement au Gyrascope Virtuel je peux dire que je ressens très bien l’énergie de koundalini. Elle se manifeste le plus souvent par des sensations ondulatoires qui débouchent sur des dédoublements ou voyage astral encore appelé extension de conscience dans des univers essentiellement constitués de sensations.
Ma perception à l’état de veille autant du milieu dans lequel je vis que des personnes que je côtoie chaque jour s’est profondément modifiée. Je dirais en un mot, que je me sens beaucoup plus fort pour ne pas dire puissant intérieurement tout en restant très réservé face à chaque situation. Un genre de calme ou de force tranquille s’est installé en moi. Une grande reconnaissance au Dr LEFEBURE


Un tourne-disque peut permettre d'éveiller sa Koundalini

Gyrascope confectionné à partir d’un tourne-disque récupéré.

Rydy C.
J’ai tout simplement utilisé un tourne-disque et un disque vinyle 33 tours. J’ai divisé le disque en 12 quartiers. J’y ai collé 6 quartiers de papier blanc (assez réfléchissant) en alternance avec les 6 autres quartiers (ceux laissant voir les sillons du vinyle) que j’ai couverts de couleur noire mate. Ayant placé le tourne-disque à la verticale et à la hauteur des yeux, je me retrouve donc avec un disque tournant à 33 tours/minute que je regarde avec un éclairage direct, et ce pendant une séance de 45 minutes chaque jour. Toutes les 3 ou 4 minutes, je coupe l’éclairage et je ferme les yeux une minute environ, en faisant parfois des balancements de tête.
Assez rapidement (à partir du deuxième ou troisième jour), j’ai revu le disque en rotation, dès mon réveil. Je veux dire, qu’ayant les yeux fermés tout en venant de me réveiller, je vois un disque gris clair tournant dans mon chaos visuel (évidemment en lieu et place du disque vinyle que je regarde chaque jour). Tout en tournant, il apparaît lentement, puis disparaît tout aussi lentement (pour laisser place au chaos visuel habituel) puis réapparaît à nouveau de la même manière pour encore disparaître… Je dirais, qu’entre l’apparition et la disparition, il y a une période de trois secondes. J’ajoute que ce disque tournant m’est apparu tout au plus quatre fois de suite lors du même réveil. Le plus souvent, il ne m’est apparu que deux fois de suite. Evidemment, jusque là, on pourrait penser que l’anecdote n’a rien de vraiment extraordinaire. Sauf qu’un jour, ou plutôt un matin, j’ai eu une idée saugrenue. Voilà qu’après la première apparition du disque, celui-ci ayant disparu pour sans doute réapparaître, je me suis dit : « ce serait amusant qu’il réapparaisse, mais en tournant dans l’autre sens ». Evidemment, mon souhait était bel et bien saugrenu puisque je n’avais jamais vu le disque vinyle (le vrai) tourner que dans un seul sens. Eh bien, ce matin là, le disque s’est mis à tourner dans l’autre sens! Et ce, deux fois de suite et toujours selon mon souhait.
Qu’en pensez-vous ?
- - - - - - - - - - - - - - - - -
Réponse : Comme l’explique le Dr Lefebure dans son livre   « Koundalini Tome 1 » cette expérience met bien en évidence qu’il existe une « contre force » dans le cerveau, et savoir l’utiliser mène à l’éveil de sa Koundalini.


Frédéric S.
Bonjour, je m’appelle Frédéric, bientôt 43 ans, je suis professeur de Kundalini Yoga (enseignement Yogi Bhajan), praticien en Chineitang (massage taoïste des organes internes).
Il y a de nombreuses années que je connais l’enseignement du Dr Lefebure à travers la lecture de certains de ses livres mais il y a seulement quelques mois que je m’y intéresse d’un peu plus près. J’ai notamment acheté le Gyrascope Virtuel qui m’a amené à fabriquer un Gyrascope sur une base de roue de vélo toute simple.
J’ai recouvert les rayons de papier aluminium et de papier doré et rajouté des pierres fantaisies et des miroirs. L’idéal serait d’avoir une motorisation automatique mais mon niveau de bricolage étant limité, je me contente de la faire tourner à la main.

Le premier bénéfice a été la réalisation de ce que j’ai appelé naturellement « la roue merveilleuse » : trouver les matériaux, faire des essais, recommencer, améliorer, bref le plaisir et la satisfaction de créer un objet unique.
Ensuite, j’ai passé pas mal de temps à m’émerveiller devant la richesse des reflets argentés et dorés de cette roue tournant face au soleil.
Un autre surnom que je lui ai d’ailleurs donné est « la roue de la fortune », car au niveau subtil, le corps reçoit des informations de quelque chose de précieux, qui a de la valeur.

Troisième bénéfice : Une incomparable amélioration de mes capacités à visualiser à l’intérieur de mon corps des mouvements tournants, des vortex, des rayonnements et ceci avec des couleurs et une luminosité, encore une fois, incomparables avec ce que je connaissais avant. Je crée en visualisation des roues tournantes à grande vitesse avec les pierres imaginaires les plus précieuses, les plus éclatantes et les plus rayonnantes. Cela m’aide dans ma pratique de la méditation Taoïste de l’orbite microcosmique (aussi nommée méditation de la petite circulation céleste) car cette méditation est aussi basée sur le mouvement tournant (cf. le livre de Mantak Chia : énergie vitale et auto-guérison).
Merci à Mr Stiennon pour son écoute et ses conseils.