GYROPHÈNE

Témoiganges sur le gyrophène

Alain R.
J’ai senti une colonne d’énergie qui s’est mise à monter d’un coup du bas de ma colonne vertébrale dès que le siège s’est arrêté. Cette énergie est montée jusqu’au crâne, puis elle a rempli mon crâne comme une 1/2 sphère renversée. L’énergie est alors sortie par mon 3e œil. C’était alors comme si j’avais un radar qui détectait tout cette colonne d’énergie. Je ressentais cette énergie en moi et je la visualisais en même temps en tant que spectateur. J’étais dans le noir total, toutes lumières éteintes, je voyais tout ce qui se passait dans la pièce. Je voyais ce rayon qui balayait comme un radar en tournant tout autour de l’axe de mon corps. Je sentais tout ce que rencontrait ce rayon lors de sa rotation.


Denis LR.

éveil de Kundalini photo 1éveil de Kundalini photo 2éveil de Kundalini photo 3éveil de Kundalini photo 4

Étant attiré par les danses des Derviches Tourneurs, en vue de la réalisation de mon moi suprême, et après avoir étudié consciencieusement le livre du Docteur Lefebure Phosphénisme et Derviches Tourneurs, sur vos précieuses indications, je me suis bricolé un siège tournant afin d’activer encore plus le Gyrophène.
Je voudrais vous dire que vous aviez vu juste, les résultats sont bien plus puissants que ceux obtenus par la simple danse Derviche. Je ne sais pas s’il existe une expérience plus profonde que celle de communiquer avec les forces du cosmos, mais en attendant, pour le moment, j’ai enfin trouvé une vraie voie d’investigation directe et qui me permet de me réaliser complètement.

Ça peut paraître du gros bricolage, mais c’est terriblement efficace. De plus, une fois repliée, ma chaise tournante n’occupe pas de place.
Le moteur à vitesse réglable permet de tourner dans les deux sens afin de faire des séances équilibrées comme le préconise le docteur Lefebure.
Avec mes plus vifs remerciements.


André M.
Danse de derviche tourneur : les bras et les mains tendus, se concentrer sur le sommet de la tête. Tourner sur soi-même, le pied gauche servant de pivot…
À l’arrêt, des cercles se détachent du sommet du crâne toutes les secondes et un fluide sort de mes mains et me paraît être en contact avec le sol.
Danse de derviches avec le point de concentration au centre du crâne et tournant dans le sens du corps. Lorsque je tourne, le point prend du retard. À l’arrêt, le point tourne, monte plus lentement, passe par le sommet du crâne et de plus en plus vite, prend de la vitesse. À une certaine hauteur, le point explose avec force. Je sens alors dans mes mains la même énergie que celle décrite ci-dessus et il me semble que le fluide touche le sol. Quelques minutes après, se déclenche une musique agréable dans la tête, qui dure un moment.
Je retrouve cette musique assez souvent. Si je me concentre sur l’intérieur de ma tête, elle se déclenche toute seule.


Jean-Michel H.
J’ai tourné durant 3 heures et cela sans arrêt : Ensuite, j’ai eu l’idée de faire un phosphène pour observer les effets sur celui-ci. Il dépasse l’axe médian du champ visuel et se déplace dans le sens de la rotation physique. Le phosphène met environ huit heures pour se replacer dans l’axe médian. Je vais continuer l’expérimentation à ce sujet. Je me demande jusqu’à quel point des girations d’une demi-heure seulement ne seraient pas plus favorables.
Au point de vue spirituel, j’ai éprouvé une sensation très intense de contact avec le Monde Invisible ; pourtant, je ne recherchais absolument pas une telle sensation. Après les 3 heures de giration, lorsque je me suis arrêté, j’ai fait le silence intérieur, le corps agenouillé. J’ai alors senti nettement une main posée sur le sommet de ma tête, un peu vers l’arrière. J’ai ouvert les yeux et me suis retourné : il n’y avait personne. J’ai cru que c’était quelqu’un de bien vivant, une personne physique qui mettait sa main sur ma tête. Puis refermant les yeux, d’un coup, je me suis senti arraché hors de mon corps et me suis retrouvé dans le Cosmos. Pendant trois heures, j’ai vécu des sensations et des perceptions qu’il me faudrait un livre entier pour décrire. Je n’aurais jamais cru que de telles sensations et perceptions puissent exister. Je compte pratiquer assidûment le Gyrascope afin de pouvoir entretenir ces merveilleux phénomènes.


Benjamin
Hier soir j’ai pratiqué ma séance biquotidienne de gyrascope virtuel associé au « kikiki » au 1/6ème, que je fais depuis 1 mois et demi avec les balancements ; tensions statiques ; convergence oculaire à raison de 3h/jour.
Cette nuit, j’ai été réveillé par un mouvement de rotation pendant lequel la sensation était comme si je m’étais retourné sur place dans mon lit. J’avais l’impression d’être arraché et de faire un tour complet sur moi-même comme un tire-bouchon. Le phénomène était puissant, j’étais complètement passif.
Le tour complet s’est fait en environ 4 secondes et je me suis réveillé aussitôt.
J’ai de plus en plus d’expériences surprenantes :
- le premier rêve lucide de ma vie il y a 1 mois. Quelque chose d’incroyable que je souhaite de vivre à tout le monde. Je suis parti direct comme Superman sur le Soleil et sur Saturne.
- des rêves d’envols à 3 reprises
- une illumination progressive comme si on avait allumé la chambre par 3 fois
- et maintenant cette rotation sur moi-même aussi troublante que puissante…
J’avoue avoir été sceptique en commençant la méthode, en me disant « je teste pour voir » et j’ai de plus en plus l’impression d’avoir mis le doigt sur quelque chose de puissant.


Carlito
Au cours des trois derniers mois, j’ai fait quatre rêves dans lesquels mon corps entier se mettait à tourner sur lui-même. Comme c’est inhabituel dans mes rêves, j’ai immédiatement pris conscience de ce « phénomène nouveau » et j’ai ainsi éveillé la lucidité dans ces rêves. J’ai pris la position des derviches tourneurs afin de tourner encore plus vite dans le rêve. Dans le dernier rêve j’ai décidé d’utiliser la rotation pour monter en « lévitation » et de partir comme une fusée vers le soleil.
Malgré la haute vitesse, je ne suis pas parvenu à mon objectif.


Ph.
Je me réveille vers 3h30 du matin et comme je n’arrive pas à me rendormir, je me mets sur le dos et j’essaie de me détendre… Au bout d’un petit moment, je ressens comme une « vague » dans mon corps… Je me suggère pendant quelques minutes la phrase « Je sors maintenant de mon corps » sur un rythme mental antéro-postérieur et latéral de 2s approximatif…
Quelque temps après, j’entends une sorte de bourdonnement très bref et j’ai la sensation de me retrouver debout, comme je ne vois rien je demande à voir et je pense à me diriger au salon, instantanément je m’y retrouve, et la pièce est illuminée ; La différence entre mes autres expériences de dédoublement c’est que cette fois ci mes déplacements sont immédiats (« je pense et j’y suis »).
J’essaie de chercher et voir mon chat mais je ne le trouve pas. Je reviens donc dans la chambre et je me retrouve ensuite sur le dos mais légèrement au-dessus de mon corps physique (je pensais au plafond à ce moment-là).
Je commence à m’imaginer en train de tourner (façon Gyrascope, dans le sens des aiguilles d’une montre) et au plafond des formes (je dirais géométriques et pleines de couleurs) commencent à tourner dans une sorte de cercle (je ressens la sensation de giration et c’est très agréable et il me semble que le rythme se faisait là encore spontanément sur 2 secondes/tour)…

À un moment, je perds la vue astrale et malgré quelques suggestions elle ne revient pas, donc je me dis que ce n’est pas trop grave et commence à toucher autour de moi, je ressens le mur derrière moi et je commence à y plonger une main, je traverse sans difficulté ce mur qui devient comme une pâte très molle, je commence aussi à y plonger la tête, les sensations sont vraiment particulières…
Enfin, je m’allonge le dos contre le corps physique de ma compagne (qui était sur le dos), je ressens très bien son corps physique sous mon corps astral et ensuite je décide de me laisser tomber en elle, et c’est une chute libre sans fin qui commence mais pas du tout désagréable, bien au contraire…
Voila fin de l’expérience…


Jean Claude F.

éveil de Kundalini par siège tournant photo 1éveil de Kundalini par siège tournant photo 2éveil de Kundalini par siège tournant photo 3

Moteur puissant me permettant de tourner dans les deux sens avec une vitesse variable grâce à la télécommande que je tiens dans la main.
L’association Gyrascope et siège tournant m’a permis de vivre plusieurs montées d’énergie. Ceci m’a également permis d’enrichir ma vie personnelle et même d’avoir une expérience très puissante avec un de mes enfants.


Xavier L.
Comme je suis très loin d'être un bricoleur, j'ai fait au plus simple. J'ai pris une chaise de secrétaire qui permet de tourner sur soi-même, et j'ai retiré ses roulettes afin qu'elle reste bien ancrée au sol. J'ai posé sur mes genoux un souffleur de feuilles sans fil (trouvé dans le garage d'un membre de ma famille). Un souffleur de feuilles ressemble un peu à un gros sèche-cheveux.

Et c'est parti pour quelques bonnes rotations… Seul inconvénient, le réglage de ma vitesse de rotation, mais par contre, perception d’un super Gyrophène.

Après une après-midi à tourner tantôt dans un sens, tantôt dans l'autre, et à observer les effets sur mon phosphène, la nuit j'ai obtenu un très beau rêve lucide suivi d'un aussi beau rêve d'envol.

Je vais me replonger dans le livre du Dr Lefebvre sur les derviches tourneurs pour affiner ma technique.