TÉMOIGNAGES

Spécial STAGES

Extraits du LIVRE D’OR
STAGES #4

STAGE D’ETE

Je suis habituée à faire des stages, en médecine quantique. Sincèrement, j’ai trouvé celui ci non seulement intéressant, mais essentiel pour connaître le minimum indispensable afin de ne pas faire d’erreurs en pratiquant la méthode.
J’avais lu les ouvrages, bien sûr, mais je suis très contente d’en avoir appris davantage dans un minimum de temps.
De plus, ils sont très simples à comprendre et à la portée de tous.
Un ensemble positif pour une meilleure compréhension et un apprentissage facilité, c’est ce que je recherchais.
Le groupe était très sympathique, en plus, ce qui ajoute à l’ambiance du week-end.
J’ai bien aimé et je vais poursuivre cet enseignement car j’y crois..!!

Christine M.


Tout d’abord, je vous remercie une nouvelle fois pour la formation du weekend dernier qui a été à la hauteur de mes espérances, et j’en suis ravi. C’était d’ailleurs ma première formation tout court dans ces domaines qu’on dirait “alternatifs” au sens large, et je dois dire que ça commence très bien.
Au plaisir de vous retrouver également, pour la formation avancée notamment, qui m’intéresse tout particulièrement.

Johan


Ressenti très agréable. Une impression d’avoir la tête qui flotte. Sensation au sommet de la tête et entre les sourcils (comme une palpitation). Le « AOM » de fin de stage était très agréable. Vibrations des pieds à la tête. Je pratique tous les jours désormais.
A bientôt pour la suite des impressions…

Patricia


Enfin réalisé, ce stage de Phosphénisme, attendu depuis 8 ans.
Eh oui ! Depuis tout ce temps, mes difficultés financières et sociales, m’ont poussé à chercher des solutions et le Phosphénisme a été l’une d’entre-elles.
Voilà déjà 4 jours qui sont passé depuis Paris. Je suis étonné d’avoir pratiqué des mixages complets de 45 min et cela tous les jours. Bon, ce n’est pas très facile de s’y mettre mais quand je commence mes balancements avec mantra et les 3 visualisations, je n’éprouve rien de particulier mais je sens du bonheur en moi, un peu comme un rééquilibrage, ou mieux : une douche de bienfaisance. Je sens que c’est juste. Je remarque aussi un changement dans mes rêves : ils sont plus clairs (je ne peux pas très bien l’expliquer).
J’ai ressenti, par rapport aux personnes présentes au stage, beaucoup d’amabilité et de respect, c’est très agréable d’être avec des gens de même vibration.
Tout ce qui a été dit m’a fait du bien et je retiens particulièrement les exemples et suggestions qui documentaient le cours. Par exemple : il faut être attentif à la qualité de nos pensées en faisant des phosphènes (le mal nous revient toujours) à la souplesse de l’ESPRIT quand à l’adaptation des exercices, des concepts, à mettre de la lumière dans nos idées et, en fin de compte, à augmenter ma qualité de vie.
Dans ma pratique de tous les jours, je souhaite faire les exercices de base : ceux qui cimentent une bonne fondation pour être à l’aise, heureux et efficace, quand je pratique les phosphènes pour mes besoins personnels : renforcement de la mémoire, une plus grande présence dans les obligations et plus de joie dans les loisirs.

Miguel


Un grand merci pour ce stage qui était très clair et très didactique. Je sais mieux utiliser la lumière réfléchie et du coup je pratique plus souvent le Phosphénisme dès que j’aperçois des éclaircies dans le ciel. J’ai apprécié ton implication pour chacun d’entre nous et je suis plus à l’aise maintenant dans ma pratique du balancement. Merci d’avoir insisté sur l’importance de la sensation induite par l’imagination. J’étais trop axée sur la technique et j’avais oublié l’essentiel ! En plus, tu as su donner une ambiance générale très agréable.

Kelly


Mon esprit est plus calme et je me sens plus sereine chaque jour. Les petits aléas de la vie ont moins tendance à me toucher (je suis consciente de l’émotion sur l’instant et elle part aussi vite qu’elle est arrivée). J’ai le sentiment qu’un travail se fait en profondeur, tranquillement mais sûrement… sans pouvoir dire où ni comment, mais cela se fait. Ma pratique est de 15 minutes matin et soir et j’y prends beaucoup de plaisir… Merci pour votre enseignement, à bientôt.

Valérie


Cela a été un honneur pour moi de vous rencontrer. C’est la première fois que je côtoie des pratiquants, des gens ouverts d’esprit. Les conversations ont été enrichissantes. Le stage s’est bien déroulé et je ne trouve rien à redire là-dessus, une bonne convivialité. Même si notre endurance mentale a été mise à rude épreuve, j’en ai ressenti les bénéfices.
Pendant l’exercice merveilleux, en tant que récepteur, la spirale que je m’imaginais s’est comme densifiée en moi, devenant presque palpable.
Pendant l’exercice de la pensée au 6e de seconde, toujours en tant que récepteur, j’ai ressenti une forte chaleur dans le chakra du plexus solaire. Cette chaleur était bien “réelle”, elle s’est un peu estompée après, mais quelques secondes d’attention sur le plexus la faisaient resurgir.
C’était “amusant” de constater la synchronisation émetteur/récepteur du dernier exercice.
J’ai essayé de suivre votre consigne de ne pas se laisser aller par les expériences sensorielles, donc j’y faisais le moins attention possible, en essayant de rester concentré sur l’exercice. Merci beaucoup !

Baptiste


Cela a été un plaisir pour moi d’avoir participé à ce stage. Le début de l’exercice du “ki” m’a chargé d’un enthousiasme, et surtout, j’ai ressenti intérieurement un “décollement” de mon corps, c’était assez rigolo. À bientôt.

Thierry B.


Tout d’abord, un grand merci pour ces 2 journées magnifiques et pleines de promesses.
Mon ressenti le plus fort a été certainement le KiKiKi… collectif dont les effets sont presque impressionnants avec une action puissante entre autres au niveau de la cage thoracique.
Par ailleurs, le vortex avec le son “LO” est aussi très fort et plus facile à reproduire seul que le 1/6e de seconde. Ce sera aussi avec plaisir que je participerai à d’autres rencontres.

Bernard G.


Mon meilleur ressenti au cours de ce stage s’est produit lors de l’exercice de rotation du point de concentration à l’intérieur du corps : lorsque je me suis retrouvé au milieu du groupe, non seulement l’exercice m’a semblé plus aisé, mais j’ai également pris conscience de toutes les énergies envoyées par les autres, et surtout, il y a eu cette douce sensation de chaleur ressentie quelque part vers le nombril. C’était la première fois que je faisais une telle expérience. Merci et à bientôt.

Dr Boni A.


Bonsoir Daniel, un grand merci pour ce stage !
Pour moi, c’est le cercle avec le kikiki… Je viens de finir la journée par un soin reiki sur une personne de 75 ans avec la sensation d’une énergie plus dense (que du positif). Merci, à bientôt. Cordialement.

Brigitte R.


Un grand merci pour ces deux jours de stage magnifiques et puissants.
Pour ma part, j’ai tout apprécié tout au long du stage, et pour être un peu plus précis, j’ai beaucoup aimé les exercices de balancement du premier jour, car j’ai vraiment ressenti qu’ils apportaient force et équilibre. L’exercice de balancement avec le signe de l’infini n’a cessé de me revenir à l’esprit avec comme une obsession de pouvoir le pratiquer à nouveau le plus tôt possible. Ce que j’ai fait avec joie ce matin.
Ensuite le deuxième jour, j’ai énormément apprécié la partie silencieuse de l’exercice au 6e de seconde (quelle énergie formidable !), mais j’ai adoré les exercices de rotation du matin.
Un grand merci. Dans la joie de vous revoir bien vite et de pratiquer de manière immersive et intense.

Cyrille C.


Mille mercis pour ces deux jours de stage. Vraiment heureuse d’avoir fait votre connaissance. J’ai bien évidemment aimé tout le contenu de ces 2 jours et les nouvelles perspectives qui s’ouvrent à moi dorénavant.
Ce qui m’a le plus marquée durant ces deux jours, c’est la prise de conscience profonde qu’il ne faut plus perdre de temps pour préparer la prochaine incarnation. Encore 1000 mercis et à très bientôt.

Aline A.


Merci pour ce stage qui a correspondu à mes attentes. Les échanges ont été très intéressants et les exercices très intenses.
L’exercice qui m’a le plus apporté est celui de la pensée au sixième de seconde. J’ai ressenti des vagues d’énergie et de couleurs venant par le haut de la tête. Ce sont plutôt des sensations au niveau du corps que je ressens ou des visualisations de couleurs dans le chaos visuel.Par contre, j’ai du mal à visualiser des étoiles, des galaxies et de l’expansion. Peut-être que quelques conseils seraient les bienvenus.
Pour voir apparaître les premiers effets, j’ai bien compris qu’il faut faire des exercices réguliers, mini ¾ d’heure par jour et plutôt le soir.
Est-il possible de répartir les exercices sur la journée ? Par exemple 3 fois ¼ d’heure ou 2 fois ½ heure 5 jours par semaine ou faut-il obligatoirement les faire en continu pendant ¾ d’heure ou 1 h pour voir les bienfaits ?
Bien cordialement.

Denis P.


Mille fois merci pour cet enseignement précieux et pour toute l’énergie que tu consacres au Phosphénisme. Le docteur Lefebure avait raison en te choisissant !
Merci aussi aux paroles que tu m’as dites à la fin. Elles ont trouvé un juste écho.
J’ai fait un rêve cette nuit. Dans le chaos (visuel), du noir à n’en plus finir et deux petites lumières comme des aspirines sur ma gauche. Une sensation de vitesse à faire vomir et une peur à mourir. Je me suis réveillé angoissééééée. J’en suis encore barbouillée rien que d’y penser.
Comment conscientiser un rêve ? Je sais qu’il fallait regarder les points, mais tout a été trop vite. Je ne l’ai réalisé que lorsque je me suis réveillée…

Françoise D.


Voici mon témoignage après ces 2 jours intenses.
C’est la première fois que je participe à un stage de Phosphénisme basé sur les enseignements du Pr Lefebure.
Mon expérience du 1er jour :
J’ai découvert les rotations et leurs bienfaits immédiats.
Dans l’exercice des figures géométriques, j’ai réussi à visualiser un cube en voyant toutes les faces simultanément. Cela m’a « scotché », c’était une première pour moi.

Dans l’exercice de la pensée rythmée : mon voisin et moi avons partagé le point lumineux qui s’était transformé en comète sur la trajectoire en forme de l’infini, avant de vous entendre le dire à tout le monde. Cela m’a « scotché » pour la deuxième fois.
Animé d’un esprit de recherche, en arrivant à la maison le soir, avant de me coucher, j’ai reproduit le phosphène avec une bougie (j’ai voulu faire la différence avec l’effet de lampe).J’ai donc repris les mouvements de balancier tout en fixant mon phosphène les yeux fermés. Au bout de 15 min, cela a provoqué chez moi un état de modification de conscience. Je suis tout de suite allé me coucher, et une fois allongé, j’ai pratiqué l’exercice du puits.
Le résultat ne s’est pas fait attendre. Je me suis retrouvé dans une grande mégalopole genre New York en train d’évaluer des entreprises suite à un appel d’offres pour un gros contrat en informatique. J’avais pour rôle de choisir au final celle qui emporterait le marché. Ensuite « j’ai volé vers un lieu de haute montagne en Amérique du Sud où j’ai rencontré des membres de ma famille, vivants et décédés. Cela m’a fait de l’effet et je me suis réveillé pour une escale technique de ma vessie, en pleine forme et très heureux d’avoir pu provoquer le rêve avec votre méthode. Mais il me reste encore à travailler son interprétation.
J’ai pris le train de Fontainebleau à 7 h 30, et durant le trajet, j’ai eu un élan d’enthousiasme pour écrire et faire mon planning de la semaine. Les idées arrivaient à toute vitesse. Cela faisait longtemps que ce n’était pas arrivé, je mettais cela sur le compte de l’âge puisque j’ai atteint la cinquantaine.

Mon vécu du second jour :
L’exercice de la spirale qui entoure le récepteur.
En tant que récepteur, j’ai ressenti une énergie spiralée autour de moi qui partait de bas en haut, du sacrum au crâne. Mon corps s’est mis en rotation en suivant cette spirale indépendamment de ma volonté. Ma conscience a été projetée jusqu’au système solaire. Arrivé à cette limite, je suis revenu dans mon corps, puis suis reparti vers le soleil dans un mouvement de va-et-vient de ma conscience de la Terre au Soleil. Un mouvement oscillatoire amorti qui s’est arrêté avec l’exercice. Cela m’a « scotché » pour la 3e fois.

Dans le dernier exercice du Kiki (pulsation 6/10e), j’ai eu du mal à démarrer à cause :

  • du rythme trop rapide ;
  • pas évident pour moi de projeter des ondes sphériques ;
  • mantra difficile à prononcer rapidement ;
  • mouvement des bras et des mains inconnu pour moi.

Mais la magie a opéré lorsque nous avons répété l’exercice 11 fois. Au bout de la 4e fois, j’ai réussi à entrer dans l’exercice.
Je me suis efforcé de synchroniser le mouvement du corps, le mantra et la projection des ondes. J’ai pu expérimenter une certaine forme de division de l’attention en faisant travailler mon cerveau en mode multitâche. Je croyais que cela était uniquement réservé au genre féminin…
En tant que récepteur, j’ai reçu de puissantes vagues d’énergie tout autour de moi. J’ai ressenti une chaleur entre les deux omoplates. Reproduction du phénomène de dilatation oscillatoire de la conscience, mais cette fois-ci entre le centre de la Terre et le Soleil. À la fin de l’exercice, j’ai constaté que mon corps était devenu beaucoup plus léger et mes pensées et mes émotions plus fluides.
J’ai observé qu’il y avait beaucoup de respect, d’attention à l’autre et d’amour inconditionnel dans notre groupe. Cela m’encourage à aller plus loin dans cette merveilleuse aventure.
Recevez Daniel, l’expression de ma gratitude pour ce que vous êtes et la haute qualité de cette formation.

Ghislain M. M.


Tout d’abord, merci pour cette “transmission” lors de ces deux jours de stage qui m’on été bénéfiques.
Étant une habituée des états modifiés de conscience, que j’utilise d’ailleurs dans ma pratique professionnelle, l’exercice qui répond le plus à ta demande est celui du Ki lorsque j’étais en réception.
J’avais volontairement posé une intention en faisant mon phosphène, de nettoyage d’anciens schémas inadaptés à mon projet de vie. J’ai voulu “profiter” de l’Égrégore présent, car habituellement c’est moi, en tant que thérapeute, qui induis du mieux que je peux cette possibilité de nettoyage chez mes patients, bien souvent sans en avoir l’opportunité d’un retour, d’une telle façon en tout cas. Et j’ai senti le travail qui devait se faire : opérer en partant du premier Chakra jusqu’au 7e, avec à un moment comme des filaments de lumière (des ondes) me passant de droite à gauche devant les yeux. À ce moment-là, j’ai su que le maximum de ma demande avait été honoré.
En te remerciant encore et te souhaitant une belle “soirée phosphénique” !

Isabelle V.


Mon meilleur ressenti a été lors de l’exercice de l’après-midi, celui où l’on tremble en cercle pour envoyer de l’énergie à la personne du centre. L’énergie était palpable.
J’ai bien aimé aussi le dernier exercice consistant à projeter le phosphène sur le cou du voisin de devant. J’ai bien senti la projection me permettant de faire le même mouvement que la personne derrière. Ça m’a bluffé.

Jacques P.


Mon meilleur ressenti a été lors du premier exercice en faisant monter le point de concentration en spirale le long de la colonne. Cette sensation était agréable et prenait tout le corps dans le rythme, en même temps qu’elle renforçait la sensation de giration interne ; j’avais envie de continuer à faire tourner ma tête sans m’arrêter, même bien longtemps après l’exercice. Ce qui était assez étonnant aussi, c’est quand je faisais redescendre le point en spirale chez l’autre, il semblait faire la même chose en moi !
En revanche, j’ai eu du mal avec le deuxième exercice, car j’ai trouvé le rythme de 1/6e de seconde difficile à tenir, surtout en faisant le mantra Ki.

Jean-Christian R.


Il y a bien longtemps que je n’avais participé à un stage aussi énergétique.
J’ai trouvé l’exercice avec le KI épuisant, mais développant une énergie colossale. Il faut dire que la participation du groupe démultipliait cette force.
À recommander à toute personne en état de faiblesse mentale ou physique. À bientôt.

Jean-Michel L.


C’est intéressant d’entendre parler de la puissance du Phosphénisme et de la pensée rythmée, mais l’expérimenter, c’est tout autre chose… Et c’est ce qu’a permis le travail en groupe grâce à ce stage que tu as eu la merveilleuse idée d’organiser.
J’ai vraiment ressenti cette énergie dans différentes parties de mon corps, et particulièrement au niveau de plusieurs chakras, quand je me suis trouvée au centre d’un cercle de 10 personnes faisant des exercices de pensée rythmée tout en utilisant les phosphènes.
Quelle puissance !
Je n’ai jamais ressenti quelque chose d’aussi fort en pratiquant toute seule chez moi !
C’est vraiment une expérience à renouveler. Merci Daniel.

Marie-Ange


Cela fait peut-être une dizaine d’années que je n’ai pas participé à un stage. C’était un vrai plaisir. J’ai revu une stagiaire du passé, fait de nouvelles connaissances et t’ai retrouvé en pleine forme.
Les exercices, toujours trop courts mais passionnants. Si nos agendas sont en accord pour les prochaines sessions, je suis partant.
Amicalement.

Michel L.


Voici donc mon ressenti le plus marqué qui a eu lieu lorsque j’étais récepteur pendant la projection d’ondes rythmées par le kikiki.
J’ai ressenti une intense chaleur essentiellement sur le haut du corps, et encore plus marquée dans la région sous le cœur. En même temps, je pouvais voir des trains d’ondes sur le phosphène. Ensuite, la sensation de m’élever à grande vitesse dans le décor que j’imaginais et dont les images se succédaient comme sous l’effet d’un stroboscope. Le ressenti physique de déplacement était quand même bien perceptible.
Parfois, quand je focalisais à nouveau mon attention sur le phosphène, il prenait un aspect tridimensionnel et “solide”, puis, instantanément, devenait comme l’issue lumineuse d’un tunnel. Et quand je me concentrais sur cette sortie lumineuse, j’avais l’impression que c’était comme si je regardais un autre monde par le trou de la serrure et que des choses pouvaient passer ou apparaître dans ce champ de vision. L’instant d’après, ce tunnel redevenait boule solide. Je pense que cela est dû à l’alternance cérébrale.
Je me réjouis de continuer rigoureusement mon entraînement.
Encore un grand merci pour cette belle journée que tu as animée avec générosité, passion et grande objectivité… Toutes ces qualités me donnent beaucoup de confiance. À très bientôt pour de nouveaux progrès.

Nicolas P.


Merci Daniel pour la qualité de ce stage et la belle énergie qu’il y régnait.
J’ai vécu d’abord de très beaux phosphènes, le plus récurrent était sous la forme d’un gros diamant d’un magnifique fuschia, ensuite irisé de vert soutenu et lumineux. Il disparaissait dans une vision chaotique d’un noir profond, parsemé d’étincelles de toutes les couleurs encore très irisées, puis revenait enfin en lumière blanche indigo, très douce et aspirante. La sensation était d’abord très agréable et chaude accompagnée paradoxalement de fraîcheur presque mentholée et pétillante qui semblait faire un “pschitt” de purification au milieu de mon cerveau… !
Outre l’exercice collectif du “kikiki….”, le dernier sur le hara a été très puissant. Je traînais une tendinite handicapante du tendon d’Achille droit depuis plusieurs jours, elle a été pratiquement guérie à la fin du stage… !!!!
Merci pour ton enseignement. À bientôt. Bien fraternellement

Paul L.


Je suis très contente de vous revoir et de “renouer” avec le Phosphénisme… C’est la première fois que j’ai Daniel comme enseignant, et c’est super pour une reprise. J’ai aussi “maturé” depuis 2008… car aujourd’hui, j’ai eu une forte prise de conscience lors des exercices de rotation du début de la journée. En effet, j’ai pu sentir le mouvement de montée et de descente de la “goutte de lumière” dans le canal central de mon corps, ce que j’essaie en vain de pratiquer en méditation depuis longtemps, mais là, je l’ai senti !!!
Et aussi, lors de la 6e de seconde, je n’ai pas décollé de mon corps, mais j’ai bien senti mon état embryonnaire lors de sa formation. J’étais au stade du disque embryonnaire (c’est comme ça que je l’ai vécu) : une plaque plus ou moins rigide ou solide dans le dos plus ou moins inconfortable, ça tirait et pressait dans tous les sens alternativement entre les omoplates, les lombaires et l’occiput, où cela tirait vraiment, sens de croissance du système nerveux au stade embryonnaire… et devant, partie antérieure du corps, une totale liberté et une légèreté, aucune contrainte… qui se densifiait sans les “kikiki” et se dissolvait à nouveau avec.
Grand merci Dr Lefebure et mille mercis à Daniel de nous redonner tout cela.
Bonnes vacances et profitez-en bien.

Thi Le Dung Nguyen Auffray


Étant nouveau, j’étais un peu sceptique au début, mais j’ai été très rapidement rassuré par les nombreuses personnes expérimentées qui m’ont raconté leurs expériences avec bienveillance. À la fin de la journée de pratique intensive, j’ai senti plus de stabilité et d’énergie, ce qui m’a permis d’être plus en accord avec moi-même. Merci pour le partage des travaux du Dr Lefebure.

Yannis


Le premier ressenti a été la joie de pratiquer dans un groupe et de pouvoir faire le 6e de seconde avec d’autres.
Perception de chaleur et de rythme à l’intérieur de moi et en périphérie, 2-3 cm autour de moi.
J’ai été très heureuse de faire ce stage. Encore un grand MERCI pour votre travail.

Yasmina


Samedi, les tensions statiques. J’ai enfin compris comment les faire, surtout au niveau du buste. J’ai continué après le stage à raison de 45 min tous les soirs.
Quatre jours après, j’ai réussi à me voir debout à côté de mon corps physique qui, lui, dormait, puis je suis parti dans un mouvement de tourbillon. La vitesse s’est accélérée. J’ai perçu au loin une lumière et j’ai essayé de suivre les recommandations de Daniel pour amplifier encore le phénomène de voyage astral, mais c’était trop intense et j’ai fini par me réveiller, il était 5 h du matin. Je vais pratiquer la convergence oculaire, car je pressens que cela peut m’apporter beaucoup.
Dimanche, le travail sur les rythmes rapides m’ont permis de prendre conscience (enfin !) de ce que certains nomment “ÉNERGIE”.
Merci Daniel.

Christian D.


Je découvre le Phosphénisme pour la première fois et ses multiples exercices initiatiques. Grâce à la pédagogie de Daniel et à tous les pratiquants de mon groupe (les ateliers se font par groupes constitués), j’ai réussi à mettre de côté mes appréhensions, mon cerveau analytique… et j’ai accepté de me laisser aller dans l’expérimentation. Et là, que du bonheur !
J’ai accumulé durant ces 2 jours beaucoup d’énergie. La nuit qui a suivi le stage, je n’ai pratiquement pas dormi tellement des énergies profondes se sont éveillées en moi. Rêve éveillé (conscient) et voyage astral ont composé ma nuit.
Alors oui, assurément, je reviendrai faire un nouveau stage.

Pascal T.


Merci pour ce stage qui a parfaitement répondu à mes attentes. Beaucoup d’exercices qu’il me reste à digérer, et surtout à mettre en pratique. Au plaisir de vous revoir tous prochainement.

Pierre B.


Tout d’abord, merci à Daniel, et ensuite à mon groupe qui m’a permis de vivre des sensations très fortes. Pas facile de ne pas se laisser embarquer dans celles-ci et de faire, comme Daniel le demande, le distinguo entre entraînements et expériences.
Grande révélation pour moi : la journée, il faut gérer les problèmes liés à la vie de tous les jours et garder les 2 pieds sur le « plancher des vaches » pour ne pas se couper de la réalité.
La nuit, grâce à l’énergie accumulée lors des entraînements, il faut plonger les « 2 pieds joints » dans l’univers…
Encore une fois, merci.

Stéphane L.


Super stage et pas mal de découverte. J’ai beaucoup appris, de par mon groupe également où l’ambiance était studieuse et très conviviale. Je trouve que ça aide vraiment d’être ainsi entouré autant par des débutant(e)s comme moi que par des personnes plus avancées. De plus, l’énergie de tous les groupes facilite à n’en pas douter la perception des énergies fines.
Vivement le prochain stage, sous forme de « retraite », si j’ai bien compris !

Michelle G.


Je souhaite te remercier pour l’excellent stage. J’ai beaucoup apprécié le premier jour, et encore davantage le second.
L’exercice qui m’a le plus impressionné est celui du 6e de seconde réalisé avec le groupe. L’effet produit m’a provoqué de très grandes vibrations dans tout le corps. Elles partaient du cercle formé par les membres, pénétraient dans mon corps et repartaient en s’agrandissant jusqu’à atteindre un point de la galaxie. J’ai également ressenti beaucoup de lumière pendant toute la durée de l’exercice. À très bientôt,

Emmanuel